Baromètre de la Nazionale : ils ont brillé, ils ont déçu

Par Teo Contu publié le 27 Mar 2019

C’est la fin de la trêve internationale pour la Squadra Azzurra, qui s’est clôturée hier avec la victoire 6-0 face au Liechtenstein et qui a débuté samedi avec une victoire 2-0 à face à la Finlande. L’occasion de revenir sur ceux qui se sont illustrés et sur ceux qui ont raté le coche avec la Nazionale.

Ils ont brillé

Quagliarella : Fabio ne meurt jamais. Rentré à 10 minutes du coup de sifflet final face aux Finlandais, le buteur de 36 ans touche le montant de Lukáš Hrádecký et s’est montré très dangereux lors des offensives du trident de la Squadra Azzurra. Il n’a cessé de se démarquer en profondeur, avec un sens du but qui visiblement ne se perd pas au fil du temps. Titulaire face au Liechtenstein, il s’offre un doublé sur penalty et semble déterminé à être dans les bagages de Mancini pour le prochain Euro, lui qui n’avait plus été convoqué avec la Nazionale depuis 2010.

Verratti : Imperturbable sur l’ensemble des deux rencontres, le milieu de terrain formé à Pescara a contrôlé le milieu de terrain sur chacune de ses performances, s’offrant même une superbe réalisation face au Liechtenstein. Associé à Jorginho et Barella puis à Jorginho et Sensi, il s’est imposé comme un véritable plaque tournante du onze de Mancini. Marco semble prendre une nouvelle dimension dans la Squadra Azzurra.

Spinazzola : Quel match du latéral de la Vieille Dame ! Remplaçant face à la Finlande, il a livré une très belle prestation lors de la deuxième rencontre. Il est à la baguette sur l’ouverture du score italienne, en déposant un centre sur la tête de Sensi. Très juste et au dessus techniquement, le numéro 7 a été l’un des meilleurs lors de la deuxième rencontre. Une option solide donc qui se dessine sur le flanc gauche de la défense italienne. Une performance qui contraste avec celle de son concurrent au match précédent, Biraghi ayant déçu face à la Finlande.

Ils ont déçu

Jorginho : Décevant face à la Finlande, le milieu de Chelsea ne s’est pas suffisamment porté vers l’avant lors des offensives italiennes et s’est montré trop court techniquement durant la première rencontre. Pas dans son match face aux Scandinaves, le natif de Imbituba était bien en dessous de ses partenaires. Titulaire une nouvelle fois face au Liechtenstein, son influence sur le jeu était mince et un déchet inhabituel dans son jeu de passes s’est vite fait remarqué.

Bernadeschi : En grande forme avec la Juve, l’ailier formé à la Fiorentina n’aura pas ménagé ses efforts devant la cage adverse avec la Nazionale, mais sans réussite. Grosse entame de match lors de la première période insuffisante, avant de sombrer en deuxième période. Match à oublier donc pour le joueur de la Juve qui n’aura pas été transcendant face aux Scandinaves. Remplaçant face au Liechtenstein.

Politano : Remplaçant face à la Finlande, l’ailier de l’Inter a joué 90 min lors de la victoire 6-0 face au Liechtenstein et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est passé à côté de son match. Maladroit devant les buts, ses nombreuses percées n’ont pas suffi à laisser une note positive sur sa rencontre. Si une solution semble être trouvé pour le flanc gauche de l’attaque avec Moise Kean, le flanc droit reste problématique pour la Squadra Azzura.

Teo Contu

Etudiant en L1 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi