Barak, l’ombre de lui même

Par Tristan Pubert publié le 25 Jan 2019

Confirmer, voici ce que n’a pas réussi à faire Antonin Barak, le milieu de l’Udinese. Auteur d’un exercice 2017-2018 de très haut niveau, l’international tchèque est méconnaissable cette saison. Si les blessures sont certes venues ralentir son ascension, Barak ne confirme pas les espoirs placés en lui. Un mystère qu’il est nécessaire d’éclaircir.

Décryptage de la situation

La saison passée, les tifosi de l’Udinese se réjouissait d’avoir dans leur rang ce grand tchèque d’un mètre quatre vingt dix. En effet, Antonin Barak est très rapidement devenu un élément indispensable de Luigi Del Neri, Massimo Oddo et d’Igor Tudor, les entraîneurs qui se sont succédés sur le banc des Zebrette lors de cette saison 2017-2018. Ce milieu complet, précieux à la fois sur les phases offensives et défensives termine la saison avec 7 buts et 4 passes décisives en 34 matchs. Barak devient très rapidement lun des leaders de l’Udinese.

Logiquement, les prestations du grand milieu de terrain tchèque attirent les regards des grosses écuries italiennes. Le Torino avait démontré un intérêt pour Barak, mais aussi l’AS Roma et la Juventus. Cependant, la direction de l’Udinese reste ferme et décide de garder Barak, qui dispose d’un contrat jusqu’en 2022 dans le Frioul. La direction bianconera lui accorde grande confiance, Barak doit désormais confirmer les nombreuses louanges qui lui ont été faites.

Barak va commencer la saison 2018-2019 timidement et une première blessure musculaire va l’éloigner des pelouses durant quinze jours. Lors de son retour, le Tchèque de 24 ans peine à retrouver une place de titulaire, son entraîneur à ce moment Julio Velasquez préfère aligner au milieu le duo Fofana-Mandragora. Barak ne confirme pas et déçoit à chaque apparitions. Alors que sa situation est délicate, un événement va empirer la situation. Un lumbago va l’éloigner des terrains durant plus d’un mois et demi, une blessure arrivant début novembre.

Entre temps, l’Udinese change d’entraîneur et nomme Davide Nicola à la tète de l’équipe. Mais le tacticien italien ne va pas, lui non plus, accorder une grande confiance à son milieu qui a joué seulement dix minutes depuis son retour sur les terrains en décembre dernier. Alors simple acte de prévention de Nicola ou véritable fracture avec son joueur? Difficile à répondre, il y a un peu des deux. Mais la deuxième possibilité prend de plus en plus d’ampleur ces dernières semaines puisque Barak n’est pas certain de terminer la saison avec l’Udinese, des rumeurs l’annonçant sur le départ.

Une seconde partie de saison attendue

A l’heure actuelle, Antonin Barak est toujours un joueur de l’Udinese mais son avenir dans le Frioul est très discuté. En effet, l’international tchèque est annoncé sur le départ. La Lazio et surtout Parma seraient très intéressés par la venue de Barak.

Le directeur sportif de l’Udinese Pradè a expliqué à la Gazzetta le 22 décembre dernier que «Barak sera notre recrue pour ce mercato», une déclaration qui laisse comprendre que le retour du tchèque est attendu à l’Udinese. Mais les semaines passent et les rumeurs de départs sont de plus en plus nombreuses. Lors du match de reprise face à Parma (1-2) justement, Antonin Barak n’a même pas été convoqué par Davide Nicola. Un énième message de départ? Difficile à dire mais la situation reste très ambiguë et complexe. Aux dernières nouvelles, Barak aurait rechuté de sa blessure (lumbago) selon les médecins du club.

Cette deuxième partie de saison sera donc cruciale pour Barak, qui lorsqu’il évolue à son meilleur niveau, peut réellement briller. Avec comme objectif le maintien, l’Udinese serait forcément très contente de retrouver le tchèque à son top niveau. Dans ce cas là, la déclaration de Pradè prendrait tout son sens.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi