Banega ou Joao Mario, l’équation à résoudre pour l’Inter !

Par Nadhem Korbi publié le 28 Jan 2017

Banega-Joao-Mario

A travers les années, une règle n’a cessé de se confirmer: Il n’a jamais été facile de s’imposer en Serie A. Même des grands joueurs ont échoué dans ce championnat ou, du moins, ont peiné pour se faire un nom en Italie. Cette saison c’est Ever Banega qui est en train d’intégrer le club des flops. Personne ne s’attendait à ceci mais le milieu de terrain de l’Inter ne pèse pas dans le jeu nerazzurro. Positionné derrière la pointe de l’attaque dans un milieu à 3, l’Argentin peine beaucoup dans l’animation offensive. Pourtant, quelqu’un profite des problèmes de Banega. C’est le champion d’Europe portugais Joao Mario. L’ancien du Sporting Lisbonne était considéré comme un pari malgré la grosse somme lâchée par l’Inter pour l’arracher (45 M€). Il ne lui a fallu qu’une demi-saison pour convaincre tout le monde de ses qualités.

Joao Mario…le plus efficace

Auteur de 2 buts et 6 passes décisives en 18 matches cette saison, le milieu de terrain portugais est plus influent, en terme de statistiques, que son collègue argentin (Banega est à 2 buts et 4 passes décisives en 22 matches). Néanmoins, Joao Mario évolue un cran en-dessous au  milieu. Sa participation à la phase défensive le prive parfois d’être présent en attaque. Mais justement, c’est cette caractéristique qui le rend aussi indispensable. Il crée le surnombre derrière en épaulant le milieu récupérateur et les axiaux. Sans oublier sa sortie de balle très propre avant de servir les attaquants. Et Banega dans tout ça ? L’Argentin est certes plus présent devant (1.8 tirs par match contre 1.1 pour Mario) mais sans grande efficacité. Toutefois, l’Inter a aussi besoin de lui dans d’autres secteurs du jeu. Défensivement, il est pratiquement absent. Et ceci est un point crucial chez Pioli. En effet, le technicien italien et le foot italien en général aiment les joueurs travailleurs. Tant mieux pour Joao Mario !

Encore une carte pour Banega

L’Argentin, qui était proche de quitter l’Inter dans ce mercato, a encore une carte à jouer. Si on compare son temps de jeu dans la 1ère partie de saison par rapport à celui de Joao Mario, on trouvera des résultats équivalents. Ce qui montre que Banega conserve encore la confiance du coach. Personne ne peut nier son gros potentiel technique mais en Italie ça ne suffit pas. Et surtout en Italie on n’attend pas ! L’Argentin doit s’améliorer sur le plan défensif tout en préservant son apport offensif. L’équation parait difficile. Toutefois, Banega trouvera une solution s’il veut rester à l’Inter. Entre temps Joao Mario continue de profiter de son début de saison alléchant en espérant que ça dure encore. Et si Pioli décide d’associer les 2 ensemble au milieu ? En ce moment, la machine interiste carbure à plein régime. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi