Bakayoko, l’éclaircie dans le brouillard du Milan AC !

Par Matthieu Pianezze publié le 29 Déc 2018

Après une phase d’adaptation très compliquée et des prestations oscillantes entre le très mauvais et le néant, Tiémoué Bakayoko, a mis le bleu de chauffe et s’est imposé comme l’une des valeurs sures d’un Milan en pleine tourmente depuis le début du mois de décembre. Le milieu de terrain français est devenu l’homme fort d’un milieu de terrain dépeuplé ou sa puissance physique rappelle ses prestations sous le maillot de l’AS Monaco. Alors confirmation sur la durée ou vrai feu de paille ? Calciomio s’est posé sur le sujet.

Replacé dans le cœur du jeu

Au cours des ses premières semaines en Lombardie, Bakayoko est apparu particulièrement emprunté à la fois techniquement et physiquement. Les sifflets de San Siro se sont abattus sur lui plus d’une fois ce qui n’a pas contribué à rassurer un joueur à la recherche d’un vrai rebond après une expérience mitigée à Chelsea. Gattuso a même plusieurs fois tancé le français en conférence de presse comme s’il souhaitait lui apprendre les bases du football. Depuis le mois de novembre et une sérieuse remise en question personnelle couplée à un passage dans un système en 4-4-2 qui lui sied mieux, Tiémoué a montré qu’il pouvait être utile dans un secteur de jeu amputé par les longues blessures de Biglia et de Bonaventura. Physiquement destructeur dans les duels il a même pu augmenter son apport balle aux pieds malgré certaines maladresses qui polluent encore ses prestations. Paolo Maldini n’a pas manqué de commenter l’évolution du joueur dans la presse ces derniers jours : « Ce que nous voyons de lui en ce moment est l’idée que nous nous faisions de lui. Il est normal que ses débuts furent un peu compliqués et que son adaptation mit un peu de temps. Il montre un changement incroyable. Nous cherchions un milieu moderne comme lui, avec de la puissance dans les duels et de la taille ».

Pour s’inscrire dans la durée au Milan AC

Avec près de 20 matchs déjà disputés toutes compétitions confondues, le natif de Paris est désormais entré dans la peau d’un titulaire aux yeux de Gattuso, et les commentaires des tifosi toujours loin d’être dithyrambiques se sont adoucis à son égard. Gattuso allant même à le comparer à une ancienne gloire de la maison rossonera, Marcel Desailly. Son carton rouge très sévère face à Bologna et son absence lors de la défaite face à la Fiorentina, le week-end dernier a été bien plus remarquée que celle de son compère du milieu de terrain Franck Kessié. Ce dernier traversant une période difficile au niveau de son rendement. Baka lui tente de montrer qu’à 24 ans il peut toujours être considéré comme un milieu de terrain à fort potentiel en Europe et compte bien engranger du temps en vue d’un éventuel rachat en fin de saison par le Milan AC. Cependant avec des résultats décevants (élimination en Europa League et énorme panne de résultat en Serie A) il sera difficile pour le Diavolo de lever l’option d’achat de 36 millions d’euros. Leonardo la confirmé hier devant la presse : « Nous avons été très clairs avec Higuain et Bakayoko, le seul moyen de pouvoir les conserver la saison prochaine est de nous qualifier pour la Champions League ». Cela devrait suffire à motiver un Bakayoko plus déterminé que jamais et ce dès ce soir dans un match déjà fondamental face à la SPAL.

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi