Badelj et Boateng, le recrutement malin de la Fiorentina

Par Tristan Pubert publié le 13 Août 2019

Dans moins de quinze jours la Serie A est de retour et un club se renforce intelligemment pour cette échéance : la Fiorentina. Après un dernier exercice délicat, les florentins réalisent un mercato cohérent avec comme deux dernières recrues Kevin Prince Boateng et Milan Badelj. La Viola ne tente pas des paris osés mais mise sur des valeurs sures.

Un renforcement à faible coup

Seulement 1,7M€ ont été dépensé pour faire venir Boateng et Badelj. Dans un football moderne où les offres sont pharaoniques, la Fiorentina s’est montrée plus mesurée. Commisso le nouveau propriétaire florentin recrute l’ancien milanais pour un million d’euros et (ré)obtient le milieu croate sous forme de prêt payant à 700 000 euros avec une option d’achat fixée à 6 millions. Les deux trentenaires (Boateng a 32 ans et Badelj 30 ans) disposent d’une grande expérience, une qualité indispensable pour accompagner ce groupe composé majoritairement de jeunes joueurs comme Vlahovic, Sottil ou encore Ranieri. De manière plus générale, les arrivées de Boateng et de Badelj viennent confirmer le bon mercato que réalise la Fiorentina. Le club toscan s’est renforcé dans les secteurs où les départs ont été les plus importants (exemple de Veretout, Gerson, Vitor Hugo). Rocco Commisso et Daniele Pradè n’ont pas faits de folies et n’ont pas reproduit des paris hasardeux comme ce fut le cas avec Pjaca. Un recrutement intelligent que Montella doit désormais rendre concluant.

Quels rôles sous Montella?

Dimanche dernier, la Fiorentina disputait un match amical contre Galatasaray que les florentins ont remporté sur le score de 4-1. Un match durant lequel les deux nouvelles recrues ont débuté titulaires permettant ainsi de prendre leurs marques. Boateng a évolué en pointe de l’attaque et a même inscrit un penalty tandis que son partenaire Badelj fut utilisé dans un rôle de regista devant la défense. Le tacticien italien ne souhaite pas perdre de temps et souhaite familiariser le plus vite possible les joueurs avec ses dispositifs afin qu’ils deviennent des titulaires indispensables et indiscutables.

Milan Badelj aura à cœur de se relancer après une dernière saison délicate du coté de la Lazio. Le natif de Zagreb retrouve la Toscane qu’il avait quittée l’été dernier. Lors de sa dernière saison, il y formait un excellent duo aux cotés de Veretout. Son départ a laissé un grand vide jamais remplacé à ce poste de regista. Le finaliste de la dernière coupe du monde dispose d’une belle aisance balle au pied et surtout d’une excellente vision de jeu, tant de qualités manquantes à la Viola. Montella retrouve ainsi un joueur qu’il a eu sous ses ordres entre 2014 et 2015 et sur lequel s’appuyer pour construire le nouveau projet.

Néanmoins, Boateng devrait lui connaître plusieurs postes. Le nouveau numéro 10 florentin sera le couteau suisse de Montella. De milieu de terrain, il s’est découvert un nouveau poste en pointe de l’attaque où il a été très performant comme à Sassuolo. Le natif de Berlin est un joueur complet avec de grosses qualités physiques lui permettant de multiplier les efforts. Il dispose aussi d’une justesse technique lui permettant d’être propre dans son jeu et aussi d’être un véritable finisseur peu importe la distance. Des qualités compatibles à un poste de milieu ou d’attaquant. Par ailleurs, il sera en concurrence avec Simeone pour le poste de numéro 9.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi