Avant-match : Arménie Italie

Par Enzo Caia publié le 05 Sep 2019
Italia

En septembre, la reprise ne concerne pas seulement les élèves mais aussi les équipes nationales. Les qualifications pour l’Euro 2020 reprennent aujourd’hui et c’est l’Italie qui mène la danse. 18h le coup d’envoi de la 5ème journée avec comme adversaire l’Arménie. Gli azzurri vont devoir délivrer une performance semblable à celles montré durant les rencontres précédentes, pour ne pas se faire de frayeur sur le chemin de la réussite.

Sans son leader, il faut garder son calme

Orpheline de son capitaine emblématique, la Squadra se voit privée de Giorgio Chiellini qui ne sera pas sur les terrains jusqu’à la fin des qualifications pour cause d’une rupture du ligament croisé antérieur. Une situation délicate pour la dernière la ligne droite vers l’Euro qui sonne comme la compétition du rachat. L’équipe devra se référer à son compère bianconero Bonucci qui devrait probablement récupérer le brassard de capitaine.

Cette Nazionale est tout de même assez jeune, avec une moyenne d’âge d’environ 25 ans, mais compte aussi pas mal de joueurs avec de l’expérience. On pense à Verratti, le dernier cité Bonucci, Jorginho ou encore Florenzi qui réapparait dans le onze titulaire.

L’équipe ne devra pas sous-estimer son adversaire qui sera en plus à domicile, être adroit techniquement, rester unis en ce début de nouvelle saison pour être dans la continuité des dernières sorties.

Relever le défi technique, absolument

C’est un des points qu’a abordé Mancini, le sélectionneur italien, en conférence de presse il y a quelques jours. Les Arméniens ont repris le championnat beaucoup plus tôt que les Italiens présents à ce break international, ils sont donc plus en forme sur le plan physique. Gli azzurri, eux, sont un peu plus faiblards sur ce point de vue, il faudra ainsi être irréprochable sur le point de vue technique pour pouvoir faire déjouer cette équipe arménienne.

Nos milieux, qui répondent au nombre de 3, vont devoir être brillants et même frôler la perfection pour récolter 3 points en terres ennemies. Le trio sera sûrement formé du parisien Verratti, du londonien Jorginho et du néo interiste Nicolò Barella. Après les attaquants, ce sont eux qui devront accentuer le pressing sur les joueurs arméniens pour pouvoir soit partir en contre attaque soit récupérer et garder le ballon dans la moitié de terrain adverse.

Des certitudes

Sur le plan technique, Donnarumma reprend sa place après avoir laissé le doyen Salvatore Sirigu chauffer ses gants. Pour compléter la défense centrale, le capitaine milanais Romagnoli va se placer aux cotés de l’indéboulonnable Bonucci. Au milieu on a déjà cités les protagonistes, qui semble être le secteur azzurro le plus fiable pour l’instant.

Sur le plan tactique, le 4-3-3 est la formation choisie par le Mister. Elle commence à être désormais la marque de fabrique de cette Nazionale avec des latéraux qui poussent sur les cotés, un milieu très technique et trois attaquants qui initient parfaitement le premier pressing.

Les trois en attaques vont probablement être Bernardeschi, Belotti et Chiesa. Une autre BBC qui elle n’a pas encore toutes les certitudes qu’a pu avoir l’autre. En effet les trois ont encore énormément à démontrer aux sein de cette Italie.

Compositions probables

Donnarumma ; Florenzi-Bonucci-Romagnoli-Palmieri ; Verratti-Jorginho-Barella ; Bernardeschi-Belotti-Chiesa

Enzo Caia



Lire aussi