Au Napoli, Elmas attend son heure

Par Arno Tarrini publié le 10 Déc 2019

Arrivé sans faire grand bruit cet été au Napoli, Eljif Elmas, milieu de terrain macédonien de 20 ans, accumule petit à petit du temps de jeu dans un contexte tendu.

Une pépite annoncée

Avant d’arriver en Italie, le jeune Eljif Elmas, milieu de terrain macédonien d’origine turque, s’est fait un nom du côté de Fenerbahce, après avoir attiré l’oeil des recruteurs stambouliotes dans son club formateur, le Rabotnicki Skopje, avec lequel il réalise une première saison prometteuse, qui lui ouvrira les portes de la sélection nationale, à seulement 17 ans. Talent précoce, il a ensuite franchi le pas en signant en Turquie, où il jouera deux saisons en attisant la convoitise des plus grands clubs européens. Convaincu par le projet napolitain et l’aura de Carlo Ancelotti, il choisit finalement le Napoli, qu’il rejoint pour 16 millions d’euros en juillet dernier, en suivant les traces de l’une de ses idoles : Goran Pandev.

Des débuts prometteurs

Si on pouvait penser lors de son arrivée qu’Eljif Elmas était un simple remplaçant numérique d’Amadou Diawara, parti à l’AS Roma, il a fallu peu de temps pour que le jeune macédonien prouve sa valeur, et sa polyvalence. À peine arrivé au club, il dispute ses premières minutes en amical face à la Cremonese, avant d’être lancé dans le grand bain au stade Vélodrome, face à l’Olympique de Marseille. Titulaire au milieu de terrain aux côtés de Fabian Ruiz, il montre l’étendue de sa palette technique et son intelligence de jeu. Bis repetita lors des matchs amicaux suivants, où Elmas impressionne dans la double confrontation face au FC Barcelone. Il disputera ensuite ses premières minutes en Serie A dans le spectaculaire 4-3 face à la Fiorentina. Depuis, le jeune macédonien gagne du temps de jeu, et a même connu les joies des soirées de Champions League, notamment face à Liverpool.

Une polyvalence rare et appréciée

Lors de ses premières apparitions, Eljif Elmas a montré ses nombreuses qualités sur le terrain. S’il a l’étoffe et le style de jeu d’un trequartista, le macédonien est également très à l’aise à un poste un peu plus reculé, ou sur le flanc gauche. Excellent dribbleur, son agilité et sa vivacité lui permettent d’éliminer facilement et de trouver les décalages grâce à une bonne qualité de passe. Mais ce qui plaît aussi à Carlo Ancelotti, c’est sa mentalité, son envie de récupérer le ballon. Bien aidé par un physique avantageux (1m82), il est d’une aide précieuse au milieu de terrain. Pour le moment, lorsqu’il est titulaire, Elmas occupe souvent le côté gauche du 4-4-2 de Carlo Ancelotti, mais son avenir pourrait bien se jouer dans l’axe. Les situations contractuelles d’Allan et Fabian Ruiz, tous les deux très courtisés et poussés vers la sortie par les dirigeants napolitains pourraient bien faciliter les choses, et précipiter l’ascension d’un jeune joueur de 20 ans, qui a tout d’un futur grand. Le mercato d’hiver sera déja décisif pour Elmas, et pour le Napoli, qui stagne toujours en Serie A.

Arno Tarrini

Étudiant en journalisme, passionné de sport, d'économie et de politique. Amoureux du ballon rond.



Lire aussi