Atalanta, le Top/Flop 3 de le saison

Par Nicolas Segura publié le 30 Août 2020

Cette saison a été une réussite pour de nombreux joueurs. Peu ont été régulièrement en difficulté dans cette équipe tant le collectif prime sur les individualités. Mais quelques recrues n’ont pas su convaincre l’entraîneur Gasperini et ne seront pas conservés la saison prochaine. Dans ce collectif, il y a tout de même eu certains joueurs qui se sont révélés aux yeux du grand public, notamment grâce à la Champions League. Des leaders offensifs ont profité de la tactique mise en place pour briller et contribuer aux 98 buts inscrits cette saison.

Les tops

Josip Iličić

Le Slovène réalisait une saison presque parfaite jusqu’à la coupure due au covid-19. Malgré son absence lors des derniers mois, il reste un homme fort de la Dea. Quinze buts cette saison en championnat, un quadruplé contre Valence en Champions League : quand il n’est pas là, sa folie manque. C’est un des atouts offensifs qui fait la différence lors des grands matchs. Il faut espérer qu’il se relève de sa période difficile pour redevenir le joueur qu’il a été cette saison.

Luis Muriel

Le remplaçant idéal ! Zapata a toujours été devant lui dans la hiérarchie, mais Gasperini a su bien l’utiliser en tant que supersub. C’est en effet le co-meilleur buteur (19 buts, à égalité avec son compatriote Zapata). Mais ce qui a surtout impressionné, c’est son apport en sortant du banc, à l’image de son premier match face à la SPAL où il inscrit un doublé. De nombreux buts victorieux sont à son actif. En début de saison, le Colombien ne comprenait pas son rôle, mais au fond, c’est Gasperini qui a raison. Et Luis Muriel en profite.

Alejandro « Papu » Gomez

S’il fallait choisir un « MVP » lors de cette saison, c’est bien Papu Gomez. Meilleur passeur du championnat avec seize passes décisives, capitaine et leader du jeu bergamasque, c’est une icône. Qualité de passe, de dribbles, il mérite son titre de meilleur milieu de Serie A édition 2019/2020. Face au Dinamo Zagreb, il a montré ses qualités de dribbleur, en plaçant un petit pont (son péché mignon !) avant de frapper.

Les flops

José Luis Palomino

C’est l’un des défenseurs les plus importants dans cette équipe. Mais cette année, il a été mis en difficulté plus d’une fois et a commis quelques erreurs évitables. Le match face à la Fiorentina à l’aller (2-2) a été un calvaire pour lui, en difficulté sur les deux buts. Sa vitesse reste cependant un atout dans cette équipe où le repli défensif est une des faiblesses qu’il faudra corriger la saison prochaine.

Adrien Tameze

Pour le Franco-Camerounais, difficile de parler d’une saison parfaite. Prêté par Nice à l’Atalanta, il n’a pas trouvé plus de temps de jeu à Bergame. Il devait jouer huit matchs de championnat pour que l’option d’achat (8 millions d’euros) soit levée. Malheureusement pour lui, il n’en a joué que sept, dont seulement deux en tant que titulaire. Même si son temps de jeu a été faible, Tameze s’est montré assez intéressant au milieu de terrain, très actif dans les phases offensives. Mais cela n’a pas suffit pour séduire Gasperini, qui est très exigeant à l’entraînement.

Lennart Czyborra

S’il y a bien une recrue qui est longtemps restée sur le banc, c’est bien l’Allemand Czyborra. Seize minutes face à Brescia : c’est son temps de jeu depuis son arrivée en janvier. Le défenseur gauche devrait rebondir à Cagliari, en échange d’un montant légèrement supérieur à ce que l’Atalanta avait déboursé pour l’obtenir. C’est l’une des victimes de Gosens qui a éliminé la concurrence au poste de piston gauche (Ali Adnan et Arana peuvent en témoigner). Mais à son âge, c’est un joueur qui pourrait assurément trouver du temps de jeu ailleurs qu’à Bergame.

Nicolas Segura



Lire aussi