Atalanta, le bilan de la saison 2019/2020

Par Nicolas Segura publié le 30 Août 2020

L’Atalanta n’était plus une surprise dès le début de cette saison 2019/2020. Cette édition était celle de la confirmation pour la Dea, troisième l’année dernière. Elle a récidivé cette année avec un deuxième podium d’affilée. Et non sans la manière, c’est la meilleure attaque du championnat avec 98 buts inscrits cette saison (17 de plus que n’importe quelle équipe). C’est évidemment un record pour le club. Autre record : celui du nombre de points inscrits en championnat (78). L’entame a été compliquée, avec notamment des défaites face au Torino, Cagliari. En Champions League, à l’image de la Serie A, les débuts ont été rudes ; en témoignent le nombre de points à l’issue de la phase aller : 0. Mais la machine bergamasque s’est finalement mise en route. Des victoires impressionnantes contre le Torino, l’Udinese, Lecce ou le Milan AC sont à l’image de cette saison : historique. En C1, une qualification héroïque pour les quarts de finale est à inscrire au panthéon du club. Malgré la défaite face au Paris Saint-Germain, les supporters retiendront ce parcours mémorable, après seulement deux victoires lors de la phase de groupes. Le coronavirus aura frappé lourdement Bergame. Mais les joueurs auront rendu fiers les Bergamasques, en concédant seulement une seule défaite après le « restart », lors de la dernière journée contre l’Inter.

La saison de l’Atalanta

– 3ème de Serie A
– 1/8 de finale en Coppa Italia (élimination contre la Fiorentina 2-1)
– Éliminée en 1/4 de finale de Champions League
– Meilleurs buteurs : Luis Muriel et Duván Zapata (19 buts)
– Meilleur passeur : Papu Gómez (18 passes décisives)

L’entraîneur : Gian Piero Gasperini

Gian Piero Gasperini amène l’Atalanta à des hauteurs jamais atteintes par le club. Depuis qu’il est entraîneur à Bergame, le club a toujours dépassé les 60 points en championnat, ce qui n’était jamais arrivé. En mettant en place une stratégie offensive, les joueurs se sont libérés et la barre des 100 buts inscrits a presque été dépassée. C’est la première équipe à avoir trois joueurs (Iličić, Muriel, Zapata) à plus de 15 buts en Serie A depuis la saison 1951/1952. Depuis quelques années, l’Atalanta est séduisante et inquiète les grandes équipes, qu’elles soient italiennes ou étrangères. Les ajustements tactiques de Gasperini en cours de match ont permis à la Dea de remonter au score plus d’une fois, grâce notamment à ses supersubs Luis Muriel et Ruslan Malinovskyi. Au niveau régional, il a permis au club de Bergame de se faire un nom, en jouant à San Siro en Champions League et en battant à deux reprises le voisin Brescia.

La saison prochaine

Pour la deuxième saison consécutive, l’Atalanta disputera la phase de poules de la plus prestigieuse des compétitions. Avec davantage de qualité en défense, la Dea pourrait devenir encore plus impressionnante. La nouvelle qualification en C1 peut permettre au club de se renforcer et de combler certains départs. Les dernières rumeurs parlent d’un transfert de Gosens, Castagne ou Zapata vers des top clubs. Mais depuis trois ans, l’effectif arrive à se renouveler avec succès. Avec un banc des remplaçants qui se renforce d’années en années, l’Atalanta peut poursuivre son rêve. À chaque nouvelle saison, l’objectif affiché par le président et la direction est de se maintenir. Mais bien évidemment, une qualification a minima en Europa League est à prévoir. Tout en espérant qu’un quelconque virus ne vienne pas gâcher la fête.

Nicolas Segura



Lire aussi