Asamoah est-il cramé pour le haut niveau ?

Par Yacine Ouali publié le 25 Fév 2021

Recruté par Cagliari au début du mois de février, le ghanéen Kwadwo Asamoah n’a toujours pas joué la moindre minute en Serie A. La faute à un manque de préparation bien sûr, lui qui était sans club depuis le 5 octobre 2020, mais aussi et peut-être à l’émanation d’une raison plus profonde : et s’il était tout simplement cramé pour le haut niveau ?

Une lente descente aux enfers en 2019-2020

À la fin de l’été 2019, Asamoah est une valeur sûre pour Antonio Conte. À 31 ans, le piston gauche a encore beaucoup à donner au football, et son passage à la Juventus avec le même Conte fait qu’il est déjà spécialiste du 3-5-2. C’est donc naturellement que le ghanéen commence la saison titulaire, dans la suite de son honorable saison 2018-2019. Il joue ainsi l’intégralité de 6 des 7 premiers matches de Serie A.

C’est véritablement à partir de fin octobre – début novembre 2019 qu’Asamoah sort des plans de Conte. D’abord blessé à un genou qui ne l’a décidément jamais laissé tranquille, il enchaîne les tentatives vaines de retour, avant de réintégrer le groupe en février 2020. Entre le 2 février et le 1er août, soit la fin de la saison de Serie A, Asamoah ne joue toutefois plus du tout. Dépassé par Young, Perisic et compagnie, il cire d’abord le banc avant de ne même plus être dans le groupe pour les derniers matches.

Au cours du très tardif mercato estival, l’Inter fait comprendre à Asamoah que le club ne compte plus sur lui. Incapable de trouver une porte de sortie à cause de son manque de fiabilité physique, Asamoah finit par se retrouver sans club le 5 octobre 2020. La fin triste d’une période douce-amère à Milan.

La traversée du désert et la bouée de sauvetage Cagliari

Entre octobre 2020 et février 2021, Asamoah est donc sans club. Il observe de loin la saison se dérouler à un rythme infernal. Alors quand Cagliari lui propose un contrat de nulle part, l’on se dit qu’il va apporter une fraîcheur à un club qui en a bien besoin, vu ses difficultés dans la lutte pour le maintien.

Mais il n’en est encore rien : toujours en délicatesse avec son genou, Asamoah doit aussi se remettre au niveau, lui qui n’a joué aucun match depuis… 18 minutes contre l’AS Roma le 6 décembre 2019. Désormais, des questionnements légitimes se posent sur sa capacité à soutenir la pression physique du très haut niveau, même si son âge devrait à lui seul réfuter l’hypothèse.

Quelle place à Cagliari ?

En partant du postulat qu’il se remette de ses pépins et qu’il ait une chance à Cagliari, il est certain qu’Asamoah pourrait apporter une expérience et une connaissance de la Serie A non négligeables, dans un club qui normalement en a aussi mais semble avoir perdu tous ses repères cette saison. Fort de ses belles campagnes dans des équipes, comme la Juventus, qui savent gagner des titres, Asamoah pourrait être une des pièces pour retourner la saison des sardes.

Sur le terrain, sa place naturelle devrait être celle occupée par Lykogiannis. La chance du ghanéen est que Semplici, le nouvel entraîneur de Cagliari, jouait régulièrement à 3 défenseurs du temps de la SPAL et devrait reconduire cette formation en Sardaigne. En tant que piston gauche ou milieu gauche dans un 3-5-2 ou 3-4-3, Asamoah aura des opportunités à saisir.

À lui de voir s’il en est désormais capable. À lui de prouver, au fond et contre l’avis de tous les analystes, que la baisse physique que Conte avait vue en lui n’était qu’une mauvaise passe, et qu’il n’est pas encore totalement cramé pour le très haut niveau. À 32 ans, ce serait vraiment dommage.

Yacine Ouali



Lire aussi