AS Roma, un début de saison déjà crucial

Par Jérome Perrin publié le 09 Sep 2016
Crédits

 

AS Roma

Le début de saison de l’AS Roma a été marqué par la terrible élimination en play-off de Champions League contre le FC Porto. Cette désillusion a été suivie d’un match nul peu glorieux sur le terrain de Cagliari. D’ici la prochaine pause internationale, le club giallorosso va disputer 5 rencontres de Serie A et 2 matchs d’Europa League. Ce marathon débute dès dimanche au Stadio Olimpico contre la Sampdoria. La Roma se déplacera en République Tchèque le 15 septembre, en Europa League, pour défier le Viktoria Plzen. À noter, surtout, deux déplacements sur le terrain de la Viola (18 septembre) et du Toro (25 septembre) puis la réception de l’Inter (02 octobre). Les rencontres restantes étant toutes deux à domicile contre Crotone et l’Astra Giurgiu. Dans quel état psychologique la Louve va-t-elle aborder tous ces rendez-vous déjà cruciaux pour la suite de sa saison ?

Les séquelles de l’élimination en Champions League

La Roma doit oublier les sommets européens, les paillettes et les millions de l’UEFA. Se remettre d’une telle déconvenue n’est pas chose aisée tant cette compétition est importante pour l’image d’un club dans le monde entier, mais également pour la passion et les revenus qu’elle génère. L’attitude dépitée de Spalletti sur l’égalisation de Cagliari en disait long sur l’état psychologique des troupes romaines. Le club giallorosso va devoir rapidement se ressaisir. Les joueurs et leur entraineur doivent se reconcentrer sur le championnat mais également sur l’Europa League. Les leçons prises en Champions League ces dernières saisons avaient laissé des traces, tant en 2014 contre le Bayern qu’en 2015 face au Barça. L’élan des giallorossi avait été coupé. Les Romains sauront-ils se relever ? Premier élément de réponse avec cette statistique : la Roma n’a plus perdu en championnat depuis 19 matchs, la dernière défaite remontant au 24 janvier dernier contre la Juve. Cette réaction positive doit lui servir d’expérience.

Outre la fragilité défensive, se pose la question du cas De Rossi, désigné par beaucoup comme responsable de la débâcle contre Porto, privé du capitanat par Spalletti en Sardaigne et suspendu trois matchs en coupe d’Europe (il vient de se blesser avec la Nazionale).  Pour se relancer, la Roma pourra compter sur l’état d’esprit de Nainggolan, qui vient d’être désigné joueur du mois d’août par les tifosi, en espérant que cela donne des idées à ses coéquipiers. Le coach toscan devra également trouver comment utiliser Florenzi, dont la grinta pourrait être d’une grande utilité.

Une Europa League à honorer, une compétition nationale à conquérir

Si le 1er tour d’Europa League n’a rien d’insurmontable, encore faut-il jouer cette compétition correctement et la prendre au sérieux. Gagner ces matchs européens abordables pourrait donner à l’équipe la confiance dont elle a tant besoin. Les adversaires ne devront pas être pris de haut et les joueurs devront avoir la bonne attitude. En Europe, la Louve a beaucoup de choses à se faire pardonner. Le club de la capitale devra également assurer sur la scène nationale et rester au contact des grosses cylindrées. Certes nous n’en sommes qu’à la 2ème journée mais la Juve, qui s’est renforcée, possède déjà deux points d’avance et on peut aisément penser qu’elle ne fera pas le même cadeau que l’an passé avec son départ raté. Nous serons fixés sur les ambitions et les possibilités de la Roma ainsi que sur ses capacités de réaction d’ici quelques semaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

La Juventus veut s’offrir Giovanni Di Lorenzo

Massimiliano Allegri annoncé en Arabie Saoudite

Le Milan AC n’abdique pas pour Joshua Zirkzee

La Juventus fait une offre pour Teun Koopmeiners

Les détails de l’offre du Milan AC pour Paulo Fonseca

Avatar

Jérome Perrin

Rédacteur



Derniers articles