AS Roma-Napoli : L’avant-match de ce choc au parfum de l’Italie du Sud

Par Rémi Falvo publié le 02 Nov 2019

La pizza en Italie est faite selon deux écoles : la pizza romaine, fine et croquante, ou napolitaine, un peu plus épaisse et moelleuse. Inutile de dire que chacun défend son « bout de pain », et est très susceptible sur le sujet. C’est une des mille raisons pour lesquelles le match Roma-Napoli de cet après-midi aura un parfum bien particulier. Et le fait que les deux équipes luttent pour une place en Champions League serait presque anecdotique.

Le contexte

Une Roma revigorée

La Roma, dindon de la farce de la saison dernière, a bien à cœur de se qualifier pour la plus prestigieuse des compétitions Européennes. Et cela se ressent sur les résultats: elle pointe à la quatrième place du classement avec 19 points, juste derrière une Atalanta en pleine forme. Les giallorossi sortent d’un match totalement satisfaisant, puisqu’ils ont pulvérisé l’Udinese 4-0 chez elle, portant le bilan bianconero à onze buts encaissés en deux matchs… Et puis la semaine passée, c’est le Milan que les hommes de Paulo Fonseca faisait tomber. Autant dire que la Roma est dans les meillures dispositions pour aborder ce match au somment, face au Napoli.

Un Napoli chamboulé

C’est un Napoli amer qui va se rendre au Stadio Olimpico de Rome. Amer, car il se sent une fois de plus victime d’un sort qui s’acharne contre lui. Pour rappel, le deux partout concédé contre l’Atalanta a fait couler beaucoup d’encre, puisque l’arbitre du soir Piero Giacomelli a oublié un pénalty pour le Napoli, et que dans la foulée l’Atalanta a marqué le but du 2-2. Avec l’expulsion de Carlo Ancelotti au passage, qui laissera donc sa place sur le banc à son fils, Davide Ancelotti. Inutile pour les azzurri de tourner le couteau dans la plaie, il faut regarder vers l’avant, de façon à être prêt mentalement pour se déplacement ui s’annonce des plus compliqués en terre Romaine.

La stat

Edin Dzeko a marqué quatre fois sur les sept matchs qu’il a joué contre le Napoli. Pas de panique pour les Napolitains, tous les buts ont été marqué au San Paolo, jamais à l’Olimpico.

La déclaration

La température était déjà suffisamment haute avant la rencontre, et peu d’acteurs de cet après-midi se sont exprimés sur le sujet. On attendait par exemple quelques mots de la part d’Ancelotti, niente. Par contre, c’est Kevin Malcuit qui, sans animosité aucune, a évoqué la rencontre d’aujourd’hui. Le joueur, blessé pour 5-6 mois suite à une rupture du ligament croisé interne du ménisque droit, a reçu la visite à l’hôpital de son président De Laurentiis, son coach Ancelotti, et se coéquipiers Mertens, Koulibaly et Insigne. Il a donc twitté « Merci beaucoup pour votre visite. Cela m’a vraiment fait plaisir. Je donnerai tout pour pouvoir retourner sur le terrain le plus rapidement possible! Je suis avec vous pour demain (cet après-midi), on va gagner!! » 

Les probables formations

ROMA (4-2-3-1) : Pau Lopez; Spinazzola, Cetin, Smalling, Kolarov; Veretout, Mancini; Kluivert, Pastore, Zanniolo; Dzeko.
Indisponible : –
Suspendus : Fazio

NAPOLI (4-4-2) : Meret; Di Lorenzo, Manolas, Koulibaly, Mario Rui; Callejon, Zielinski, Fabian Ruiz, Insigne; Milik, Mertens.
Indisponibles : Malcuit, Allan, Ghoulam
Suspendus : –

Arbitre : Gianluca Rocchi

Le dernier Roma-Napoli

La dernière fois que la Roma a reçu le Napoli dans son antre, ce fut un véritable carnage. Victoire sans appel 4-1 des hommes de Carlo Ancelotti, sur une Roma en plein doutes. C’est suite à cette énorme désillusion que les giallorossi se sont véritablement éloignés de leur objectif qui était une qualification en Champions League. Verdi, Milik, Mertens, Younes sont les quatre noms des quatre bourreaux des Romains.

Rémi Falvo

Rédacteur



Lire aussi