AS Roma-Lazio : l’avant-match

Par Cesco publié le 04 Avr 2017
Crédits

2-0 à l’aller, c’est le score à l’Olimpico il y a quelques semaines. Le stade était bleu, l’ambiance était belle pour la Lazio d’Inzaghi. Désormais, tout a changé, les couleurs aussi puisque c’est la Louve qui recevra cette fois. La Curva Sud arrête la grève, la barrière de la discorde ayant été enlevée. L’ambiance devrait être folle et belle pour espérer une remontada héroïque des coéquipiers de Dzeko, bien déterminés à laver l’affront du match aller.

AS Roma (3-4-1-2)

Spalletti reste fidèle à sa défense à 3 et fera confiance à Alisson pour garder les buts romains. Pas de Juan Jesus titulaire au final, mais Rüdiger, Manolas et Fazio alignés avec Peres et Emerson sur les côtés. Pour le reste c’est du grand classique.

Alisson

Rüdiger-Fazio-Manolas

Peres-Strootman-De Rossi-Emerson

Salah-Nainggolan

Dzeko

Lazio (3-5-2)

L’idée était la bonne. Inzaghi va reconduire sa défense à 3 pour contrer la Roma. Pas de suspens non plus concernant la formation. Marchetti toujours absent, Strakosha gardera les buts. Immobile/Felipe Anderson devant, ça devrait aller vite !

Strakosha

Wallace-De Vrij-Radu

Basta-Milinkovic-Biglia-Lulic-Lukaku

Anderson-Immobile

Les dernières news

– La Curva Sud sera la nous l’avons suffisamment rappelé, ce sera l’occasion de voir un derby animé dans les tribunes comme cela l’a rarement été ces derniers temps.

– Inzaghi met en garde ses troupes : « Faire des calculs ne sert à rien, il faudra jouer avec la tête, avec le coeur et surtout, avec humilité« . En gros, rien n’est gagné, surtout face à un ennemi juré qui ne leur a pas trop réussi ces dernières saisons.

– La Roma met la pression. Après l’appel de la Curva, on apprend que le maillot en cas de victoire est déjà prêt avec une phrase qui rappellerait la déclaration de Totti un soir de 1999 : « On vous a encore purgé » … ambiance.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles