Armando Izzo, l’explosion inattendue au Torino

Par Valentin Feuillette publié le 09 Mar 2019

Toujours en course pour un ticket européen, le Torino (6ème) entame une remontée au classement intéressante depuis quelques semaines dans le sillage notamment d’une grande solidité et régularité défensives. D’abord grâce à la muraille Sirigu (auteur de cinq clean-sheets d’affilés – série encore en cours) mais aussi par le trio en défense porté par un Armando Izzo en mode patron.

Un pilier de la défense du Torino

Avec plus de 2 358 minutes jouées cette saison, Armando Izzo est le troisième joueur le plus utilisé par l’entraîneur Mazzarri derrière Andrea Belotti et Nicolas N’Koulou. Il figure en effet parmi les cadres indispensables à cet effectif qui puise sa force dans le secteur défensif. Mais qu’est-ce qui fait de Izzo, recrue débarquée de la Genoa l’été dernier, un maillon si important dans le jeu du Torino ? Paradoxalement, c’est l’attaque en panne formée de cadres (Belotti, Zaza, Falque…) décevants qui rend en réalité la défense aussi capitale dans cette saison longue et harassante. En effet, lorsqu’une équipe peine à trouver le chemin des filets sur des bases constantes, une bonne défense rugueuse et régulière permet de limiter la casse en empochant de précieux points. Dans cette optique, le Torino peut remercier leur défense pour avoir initié cette remontée vers l’Europe et Armando Izzo en est le principal artisan de part sa régularité évidente, son attitude exemplaire mais aussi son niveau monstrueux qui fait le lien parfait avec Sirigu ou même N’Koulou. Autre point à souligner : le défenseur de 27 ans s’est même converti en buteur ces derniers mois inscrivant l’unique but de la victoire face à l’Inter (1-0) ou encore lors de l’affiche face à l’Atalanta (victoire 2-0). Izzo représente le pilier défensif de cette équipe aujourd’hui classée troisième meilleure défense du pays.

Dans le radar de Mancini ?

Auteur d’une saison très bonne, Armando Izzo a été logiquement récompensé en février dernier lorsque le sélectionneur Roberto Mancini l’a convoqué pour un stage avec la Squadra Azzurra. Certes, ce n’était qu’un rassemblement sans aucun match amical ou officiel planifié mais cela reste un message fort envoyé au défenseur central granata. Mancini compte sur lui et l’observe activement pour reconstruire la Nazionale. Hormis certains cadres indétrônables tels que Giorgio Chiellini, Leonardo Bonucci et dans une moindre mesure Alessio Romagnoli ou Daniele Rugani, il subsiste encore des places à prendre dans cette sélection italienne et si Izzo continue ses performances défensives et qu’il permet à son équipe du Torino de s’envoler pour l’Europa League, il est fort possible qu’il soit appelé plus régulièrement par Mancini. Réponse lors des prochains matchs fin mars !

Valentin Feuillette



Lire aussi