Aller sur Calciomio.fr

Vous visitez actuellement une ancienne version du site Calciomio.fr (Publications avant Juillet 2015).
Rendez-vous sur Calciomio.fr pour consulter les dernières actualités.

La Roma peut t-elle se sauver du naufrage ? - Calciomio.fr

La Roma peut t-elle se sauver du naufrage ?

25 mars 2015 à 08h30         Auguste Andali
La Roma peut t-elle se sauver du naufrage ?

La Roma peut t-elle se sauver du naufrage ?

AS Roma AS Roma 

En seulement deux mois, l’AS Roma, annoncée comme une prétendante au Scudetto en début de saison, aura laissé la Juventus filer en tête et laissé échapper prématurément les deux compétitions majeures qui pouvaient lui rapporter un titre : la Coupe d’Italie et l’Europa League. Pire, elle voit sa rivale la Lazio lui disputer la seconde place de Serie A. La Louve peut t-elle se sauver d’un naufrage qui se profile à l’horizon ?

Avant cette petite victoire à Cesena le week-end dernier, Rudi Garcia avait sans doute connu sa pire semaine depuis son arrivée dans la ville éternelle. Une défaite à domicile face à la Sampdoria suivie d’une élimination catastrophique 0-3, toujours à l’Olimpico, face à la Fiorentina en huitième de finale d’Europa League. Le bilan depuis deux mois est faible: 3 victoires pour 8 nuls et 3 défaites, avec en prime le rêve d’un Scudetto envolé.

L’Olimpico n’est plus ce qu’il était…

Les tifosi romanisti se demandent quand est-ce que le célèbre “Grazie Roma” d’Antonello Venditi, résonnera t-il de nouveau dans le Stadio Olimpico (chanson entonnée au coup de sifflet final uniquement lorsqu’il y a victoire de la Louve) ? 114 jours, soit quasiment 4 mois que la Roma n’a pas gagné en Serie A à domicile. Une forteresse pourtant imprenable en première partie de saison : 7 victoires pour 2 matchs nuls et aucune défaite. La claque subie 1-7 face au Bayern ? L’élimination face à Manchester City ? Peut-être deux matchs qui ont quelque peu enrayé la mécanique romaine à domicile, malgré encore quelques victoires entre ces deux matchs. En tout cas, cela fait maintenant sept matchs sans victoire à l’Olimpico, série en cours. Et cela commence à ne pas plaire du tout aux tifosi, qui malgré un soutien indéfectible pour leur club ont exprimé leur « ras le bol » : d’abord après l’élimination en Coupe d’Italie début février face à la Fiorentina, puis face à cette même Viola, jeudi dernier après la piteuse élimination en huitième de finale d’Europa League. D’abord avec une banderole  “Roma s’e’rotte er cazzo.. A presto !” (« Roma, tu nous a cassé les c*******, à bientôt ! »), puis à la fin du match, les « chefs » de la Curva Sud ont appelé les joueurs à venir s’excuser.

Les cadres, Totti, De Rossi et Florenzi notamment, n’ont pas échappé aux dialogues plus que musclés avec certains membres de la tribune, avant de rentrer tête basse aux vestiaires. Tout le monde connaît la pression des tifosi en Italie derrière leur club, peut-être encore plus à Rome, et certains joueurs ont semblent-ils du mal à encaisser leurs critiques. C’est en tout cas ce qu’avait fait comprendre Rudi Garcia à la suite de l’élimination jeudi soir en conférence de presse : « Certains semblent avoir peur de l’Olimpico, notre stade doit redevenir un plaisir. Lors des deux derniers matchs, on a perdu, mais même dans la difficulté nous devons être unis ». Tout autre résultat qu’une victoire dans le « derby del Sud » face au Napoli pour le prochain match à domicile risque (une fois de plus), de ne pas plaire aux tifosi romains…

Un mercato hivernal raté

Fin janvier, lorsque débarquèrent successivement Seydou Doumbia puis Victor Ibarbo pour renforcer l’attaque, tout le monde se frottait les mains en évaluant le mercato romain comme réussi. Seulement dès son arrivée, Ibarbo est annoncé blessé. Il n’est réapparu seulement ce dimanche à Cesena en entrant trois petites minutes. Pour l’autre recrue Doumbia, le bilan est faible : deux matchs disputés en intégralité, puis trois entrées en jeu peu concluantes pour un joueur qui mettra sans doute plus de temps que prévu pour s’intégrer à la Serie A, après une CAN éprouvante physiquement. Voyant bien que ces deux recrues ne sont pas encore prêtes, Walter Sabatini, le directeur sportif, s’est exprimé la semaine dernière sur ce mercato raté : « J’ai fait une erreur en janvier, je devais renforcer l’équipe en attaque, mais j’ai fait des choix qui n’ont pas payé. C’est facile de s’auto-dénoncer sans effets secondaires, mais démissionner aujourd’hui serait une fugue. L’entraîneur et l’équipe ont payé mes erreurs : dans les prochains mois, nous verrons avec le club pour isoler les responsabilités, et notamment les miennes ».

L’AS Roma ne sait plus jouer en 4-3-3, qu’en dit Garcia ?

Les résultats décevants sont aussi, et sans doute dus aux choix de Garcia. Le technicien français s’entête à garder un schéma de jeu en 433, qui ne fonctionne visiblement plus. Les défenses savent comment s’adapter à ce système, en laissant volontiers la possession du ballon et en contrant cette Roma qui ne sait plus marquer (2 matchs sur 11 où la Roma a inscrit plus d’un but dans les 90 minutes). « On ne touche pas à Garcia », ont affirmé les tifosi à travers une banderole cette semaine. Certes, mais il serait alors peut-être temps de changer de système. Peut-être avec un 442 en losange (avec De Rossi devant la défense et Totti en soutien des attaquants) ? Gervinho et Ljajic ont besoin de profondeur, ce qu’ils ne trouvent pas en attaque placée. On observe trop d’espaces entre les lignes, des automatismes perdus et un manque évident de mouvement des attaquants. Concrètement, les latéraux n’apportent plus offensivement et la charnière centrale Mbiwa-Manolas semble trop tendre, devant deux gardiens pas très sereins (De Sanctis et Skorupski, qui ont tous les deux commis leur bourde cette saison. Face à Sassuolo pour le premier, contre la Fiorentina jeudi pour le second). Sabatini doit regretter la charnière indéboulonnable Benatia-Castan de la saison dernière…

Soulignons cependant les satisfactions du groupe, malgré la crise : un Alessandro Florenzi adaptable aussi bien latéral droit qu’attaquant droit, un Radja Naiggolan toujours infatigable et un Seydou Keita en taille patron au milieu de terrain. Se pose alors la question de l’avenir de Garcia à la tête de l’équipe. Si ce n’est pas le schéma de jeu, c’est peut-être la personnalité et les choix du français qui font déjouer l’équipe. Ce dernier a avoué « ne jamais vouloir être un poids pour l’équipe ». Entend-on par-là que si cette crise perdure, Garcia prendra ses responsabilités et s’en ira s’il ne résout pas les problèmes ? A-t-il une personalité assez forte pour surmonter les crises si elles se répètent ? Sait-il tenir le discours qu’il faut dans un vestiaire parfois démoralisé ? Autant de questions que l’on peut désormais se poser. Les choses peuvent en tout cas aller très vite si la deuxième place, synonyme de Champions League, n’est pas assurée.

Objectif de fin de saison?

L’objectif de cette fin de saison est clair : assurer la deuxième place en championnat, synonyme de qualification directe en Ligue des Champions. Ce ne sera pas une mince affaire, car l’éternelle rivale, la Lazio, talonne la Louve et n’est qu’à un petit point des giallorossi. Quand on pense qu’il y a un certain Lazio-Roma lors la 37ème journée, on se dit que rien n’est fait. D’autant que la Fiorentina, le Napoli et la Sampdoria n’ont pas dit leur dernier mot. La victoire de dimanche soir à Cesena est tombée à pic pour calmer les tensions et rassurer tout le groupe romain, qui en avait grandement besoin. La trêve internationale est en tout cas la bienvenue pour une Roma, qui a besoin d’un nouveau souffle, avant d’entamer le sprint final de fin de saison. Nul doute que la petite victoire face à l’avant-dernier du classement offre une bonne bouffée d’air frais, mais cela n’est pas suffisant et ça, Garcia et la Roma le savent.

Auguste Andali

Vous souhaitez réagir ?


Partage Facebook : La Roma peut t-elle se sauver du naufrage ?

Vous avez aimé cet article ?

Fil info du calcio

RSS

26/06  A LA UNE Tévez-Mandzukic, destins croisés

25/06  PRESSE Les unes du 25 Juin 2015

22/06  A LA UNE L’Inter verrouille sa défense et passe à l’attaque

21/06  PRESSE Les unes du 21 Juin 2015

20/06  PRESSE Les unes du 20 Juin 2015

19/06  PRESSE Les unes du 19 Juin 2015

18/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Juventus

18/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Chievo

18/06  PRESSE Les unes du 18 Juin 2015

17/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Sassuolo

17/06  Les prêts au secours des finances de l’Inter

17/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014/2015 : Roma

17/06  PRESSE Les unes du 17 Juin 2015

16/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Atalanta

16/06  VIDEO Le dernier Italie-Portugal

16/06  L’Italie contre le Portugal pour conclure la saison

16/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Lazio

16/06  PRESSE Les unes du 16 Juin 2015

15/06  Carlos Tevez élu joueur étranger de la saison !

15/06  Claudio Marchisio élu joueur italien de la saison !

15/06  Claudio Marchisio élu joueur de la saison !

15/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Torino

15/06  SONDAGE Rappel : élisez le joueur de la saison 2014-2015

15/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Palermo

15/06  PRESSE Les unes du 15 Juin 2015

14/06  La saison 2014-2015 du football italien

14/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Genoa

14/06  Sami Khedira à la Juventus, chat noir chat blanc

14/06  SONDAGE Rappel : élisez le joueur de la saison 2014-2015

14/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Napoli

14/06  PRESSE Les unes du 14 Juin 2015

13/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Cagliari

13/06  SONDAGE Élisez le joueur de la saison 2014-2015

13/06  Luca Toni élu briscard de la saison !

13/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Sampdoria

13/06  Les notes de l’Italie contre la Croatie

13/06  PRESSE Les unes du 13 Juin 2015

12/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Udinese

12/06  Une petite finale pour la Nazionale

12/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Fiorentina

Jouer foot