Aller sur Calciomio.fr

Vous visitez actuellement une ancienne version du site Calciomio.fr (Publications avant Juillet 2015).
Rendez-vous sur Calciomio.fr pour consulter les dernières actualités.

Crise à l'AS Roma: Acte I, scène 1 - Calciomio.fr

Crise à l’AS Roma: Acte I, scène 1

17 février 2015 à 09h00         Auguste Andali
Crise à l’AS Roma: Acte I, scène 1

Crise à l’AS Roma: Acte I, scène 1

AS Roma AS Roma 

Après une fin d’année 2014 sans accroc, Rudi Garcia et l’AS Roma connaissent depuis le début de 2015 un vrai coup de moins bien en Serie A. Le Scudetto, objectif annoncé en début de saison, semble s’éloigner et on peut bel et bien parler de première crise dans la ville éternelle depuis un an et demi.

La réaction de Carlo Zampa, ancien speaker et commentateur radio du club en disait long au coup de sifflet final face à Parma ce dimanche (0-0): “Le championnat de la Roma se termine maintenant” dit-il, ce qui montre bien le désarroi actuel de la Roma et le peu d’espoir de décrocher un scudetto à la fin de la saison. Après un début d’exercice canon, la Louve suivait doucement mais sûrement le rythme infernal de la Vieille Dame. Mais les giallorossi n’ont pas pris de bonnes résolutions en 2015 et l’hiver est rude dans la capitale. Une victoire à Udine, une autre à Cagliari et puis c’est tout… La Roma reste sur 1 victoire pour 5 matchs nuls en championnat. Autant dire qu’il sera impossible d’espérer un 4ème scudetto en mai prochain si le rythme reste le même. Depuis l’arrivée de Garcia en août 2013, la Louve était imprenable à l’Olimpico mais, depuis le début de l’année, les tifosi n’ont vu que des matchs nuls (Milan, Lazio, Empoli, Parma). Alors certes cette Roma-là ne perd pas, mais la conséquence de ces matchs sans victoire est immense. Si l’on prend les 5 derniers partages à domicile (Sassuolo, Milan, Lazio, Empoli et Parma) et qu’on les transforme en victoire, c’est 10 points qui auraient pu s’ajouter aux 47 actuels, soit 57, trois de plus que la Juventus actuellement.

Un jeu trop prévisible

Au-delà des résultats, c’est la manière dont la Roma aborde les rencontres qui inquiète. Elle ne sait plus faire la différence en début de partie. Au contraire, elle se fait surprendre par l’adversaire et doit courir après le score (c’est arrivé 4 fois sur les 5 derniers matchs nuls de championnat). Le schéma en 4-3-3 de Garcia semble vraiment à bout de souffle. En début de saison, l’équipe savait attaquer et marquer face à des blocs adverses qui attendaient bas. Mais le jeu est devenu trop stéréotypé et les formations réputées plus faibles savent désormais comment venir chercher un bon point à Rome. Ce n’est pas un secteur de jeu en particulier qui est touché mais l’ensemble du collectif. L’équipe est devenue ce week-end (seulement) la 5ème attaque de Serie A. Sans véritable attaquant de pointe (encore moins depuis le départ de Destro) et lorsque le collectif est enraillé, les résultats ne suivent plus. Et c’est encore pire lorsque Gervinho s’absente un mois et demi à la CAN, puisqu’on a pu assister à une Gervinho-dépendance. On ne retrouve plus de complémentarité entre les attaquants, Ljajic, Iturbe, Gervinho ayant les mêmes profils offensifs. Seuls motifs de satisfaction, la montée en puissance du jeune Daniele Verde, ainsi que les arrivées de Doumbia et Ibarbo pour apporter plus de nouveauté et d’efficacité devant. À confirmer bien sûr…

Le turn-over important de la ligne défensive ne permet pas une défense solide et stable, comme elle pouvait l’être l’an passé avec Castan et Benatia. Cette saison, entre Astori, Yanga-Mbiwa et Manolas, aucun patron ne se dégage et on voit une défense plus que fébrile, que ce soit dans les interventions défensives, ou dans les relances. Les attaques placées sont lentes, et les latéraux apportent peu. Le Maicon de la saison dernière a disparu. On pourrait qualifier le jeu romain d’« impuissant ». Bref, on s’ennuie! Seul Nainggolan semble pouvoir faire la différence au milieu et transpercer les lignes. Les actions dangereuses ne semblent pouvoir venir que d’exploits individuels et c’est là où le bât blesse. Le jeu rapide, efficace, avec peu de touches de balle s’en est allé pour laisser place à un jeu sans allant et bien trop latéral.

Des éliminations non sans conséquences…

Après l’élimination en Ligue des Champions mi-décembre, la coupe aux grandes oreilles n’est plus dans les têtes…quoique ! Car c’est depuis la défaite contre City que l’AS Roma connaît une baisse de régime. La qualification était plus qu’abordable après deux matchs pour Totti & co, mais la marche était trop haute pour accéder aux huitièmes de finale. Alors cette crise est peut-être plus psychologique qu’autre chose. La claque 1-7 subie face au Bayern, le but encaissé à la dernière seconde à Moscou, et cette élimination à l’Olimpico. Cela fait beaucoup pour des giallorossi qui espéraient mieux qu’un seizième de finale d’Europa League. Outre la C3, il restait la Coupe d’Italie, compétition visiblement la plus abordable pour le club. Là encore, après une victoire étriquée en prolongation face à Empoli, la Roma est piteusement éliminée en quart de finale à domicile face à la Fiorentina. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Chose rare mais déjà aperçue en avril 2012, les joueurs ont été appelés à venir s’excuser devant la Curva Sud après la défaite (0-2). Les tifosi ont demandé à leur façon au groupe de se lâcher sur le terrain en chantant (« tirate fuori le palle », vous irez traduire par vous-même). Le public romanista sait que l’équipe est encore en construction et sait donc être indulgent avec ses joueurs, mais lorsque la Curva Sud demande aux joueurs de venir s’excuser, c’est que le mot « crise » n’est plus tabou.

Et maintenant?

Après la victoire à Cagliari il y a dix jours, l’optimisme était revenu dans le clan romain. Mais le score vierge de dimanche face à la lanterne rouge Parma a fait resurgir le fantôme des problèmes collectifs récents. Les deux prochains matchs vont être d’une importance capitale. Feyenoord à l’Olimpico en seizième aller d’Europa League puis un déplacement à Vérone pour y affronter le Hellas. Dimanche passé, tous les regards étaient portés sur Doumbia, qui n’a pas vraiment convaincu pendant 90 minutes, perdant la plupart de ses duels. En attendant son intégration et le retour d’Ibarbo, il serait peut-être temps d’envisager un autre schéma tactique, ou bien de laisser la place à des jeunes prometteurs (Verde, Paredes, Sanabria). Si Garcia semble dédramatiser la mauvaise passe de l’équipe, c’est que, à quinze jours de la « finale » face à la Vieille Dame qui semble être le dernier espoir pour accrocher le Scudetto, la Magica devra montrer autre chose que le jeu ennuyeux qu’elle propose actuellement.

Auguste Andali

Vous souhaitez réagir ?


Partage Facebook : Crise à l’AS Roma: Acte I, scène 1

Vous avez aimé cet article ?

Fil info du calcio

RSS

26/06  A LA UNE Tévez-Mandzukic, destins croisés

25/06  PRESSE Les unes du 25 Juin 2015

22/06  A LA UNE L’Inter verrouille sa défense et passe à l’attaque

21/06  PRESSE Les unes du 21 Juin 2015

20/06  PRESSE Les unes du 20 Juin 2015

19/06  PRESSE Les unes du 19 Juin 2015

18/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Juventus

18/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Chievo

18/06  PRESSE Les unes du 18 Juin 2015

17/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Sassuolo

17/06  Les prêts au secours des finances de l’Inter

17/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014/2015 : Roma

17/06  PRESSE Les unes du 17 Juin 2015

16/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Atalanta

16/06  VIDEO Le dernier Italie-Portugal

16/06  L’Italie contre le Portugal pour conclure la saison

16/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Lazio

16/06  PRESSE Les unes du 16 Juin 2015

15/06  Carlos Tevez élu joueur étranger de la saison !

15/06  Claudio Marchisio élu joueur italien de la saison !

15/06  Claudio Marchisio élu joueur de la saison !

15/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Torino

15/06  SONDAGE Rappel : élisez le joueur de la saison 2014-2015

15/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Palermo

15/06  PRESSE Les unes du 15 Juin 2015

14/06  La saison 2014-2015 du football italien

14/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Genoa

14/06  Sami Khedira à la Juventus, chat noir chat blanc

14/06  SONDAGE Rappel : élisez le joueur de la saison 2014-2015

14/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Napoli

14/06  PRESSE Les unes du 14 Juin 2015

13/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Cagliari

13/06  SONDAGE Élisez le joueur de la saison 2014-2015

13/06  Luca Toni élu briscard de la saison !

13/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Sampdoria

13/06  Les notes de l’Italie contre la Croatie

13/06  PRESSE Les unes du 13 Juin 2015

12/06  Bilan de la saison 2014-2015 : Udinese

12/06  Une petite finale pour la Nazionale

12/06  A LA UNE Bilan de la saison 2014-2015 : Fiorentina

Jouer foot