Après-match : Italie – Ukraine

Par Théo Rizzo publié le 10 Oct 2018

Après des dernières prestations en demi-teinte face au Portugal et à la Pologne en Ligue des Nations, l’Italie recevait aujourd’hui l’Ukraine dans un match amical.  Pour ce match, Roberto Mancini a opté pour un 4-3-3 avec devant, un trident inédit composé de Bernardeschi et Chiesa sur les flancs, ainsi qu’Insigne dans l’axe de l’attaque. Très dangereuse durant le premier quart d’heure, la Squadra Azzura ne cesse de se procurer des occasions nettes, et il faut un très grand Pyatov devant Bernardeschi et Bonucci pour que le score reste nul et vierge. Entreprenante dans le milieu de terrain, les hommes de Roberto Mancini ne laissent aucun espace à leurs adversaires, en exerçant un pressing permanent et en agressant leurs opposants. Toutefois, malgré un nombre conséquent d’actions dangereuses et un temps d’arrêt à la 43eme minute, en hommage aux victimes du pont Morandi à Gênes, le résultat est de 0-0 à la pause.

Au retour des vestiaires, c’est une Italie toujours aussi conquérante qui revient sur le terrain, en continuant à créer de nombreuses combinaisons, devant. Des efforts qui se traduisent par une réalisation de Bernadeschi à la 55e minute, sur une frappe, en dehors de la surface de réparation. 1-0. Malheureusement, contre le cours du jeu et moins de dix minutes plus tard, Malinovskyi profite d’un cafouillage dans la défense pour revenir au score. Un premier goal qui est à deux doigts d’en amener un autre sur coup franc, mais la sphère s’écrase sur la latte d’un Donnarumma, totalement battu. Dur pour les azzuri qui n’avaient que très peu concédé jusqu’ici. En fin de match, Bonucci a l’occasion de propulser l’Italie en tête au tableau d’affichage, mais sa tête fuit le cadre. Un but partout, c’est de cette manière que les joueurs de Mancini quittent la pelouse, avec la sensation d’avoir proposé plus de jeu en 90 minutes, que lors de leurs précédentes sorties.

LA FEUILLE DE MATCH

Italie (4-3-3)
Donnarumma; Florenzi (dall’84’ Piccini), Bonucci, Chiellini, Biraghi (dall’87’ Criscito); Verratti (dal 70′ Bonaventura), Jorginho, Barella (dal 78′ Berardi); Bernardeschi (dal 56′ Immobile), Insigne (dal 78′ Pellegrini), Chiesa.

Ukraine (4-1-4-1)
Pyatov; Karavaev, Burda, Ratitskiy (dall’88’ Kryvtsov) Matviyenko; Sydorchuk (dal 56′ Stepanenko); Marlos (dal 46′ Tsygankov), Zinchenko, Malinovskiy, Konoplyanka (dal 73′ Petriak); Yaremchuk (dal 75′ Kravets (dall’88’ Butko).

Buteurs : Bernardeschi 56′, Stepanenko 63′.

Théo Rizzo

Rédacteur



Lire aussi