Après-Match : Italie-Écosse

Par Guedid Mohamed publié le 29 Mai 2016
Crédits

Italie-Nazionale

Le film du match

Le match commence sur les chapeaux de roues pour les Azzurri qui portent directement le ballon dans la surface des Ecossais. Par la suite, les occasions se succèdent avec Candreva à la baguette mais l’Italie n’arrive pas à prendre l’ascendant au niveau du tableau d’affichage. Le milieu de Bologna Emanuele Giaccherini est le plus dangereux avec pas moins de trois occasions pour sa personne en première mi-temps. L’Ecosse ressort tant bien que mal par moment avec des longues phases de possession de balle qui montrent le manque de pressing collectif des azzurri qui préfèrent en toute connaissance de cause, attendre que le ballon leur revienne de lui même. Comme pour la possession du ballon, la Nazionale ne se précipite pas et préfère attendre son heure.

C’est en effet en seconde période que tout se décante. Malgré les nombreuses erreurs de l’arbitre de touche concernant les hors-jeux et notamment une situation de un contre un obtenue par Giaccherini, les Italiens continuent de plus belle et marquent sur un tir finalement moins attendu que les nombreux face-à-face obtenus dans la surface. Hors des 16 mètres 50, Eder s’emmêle les pinceaux et transmet à Graziano Pellè qui enroule parfaitement le cuir et le place délicatement dans le petit filet. La suite est bien plus tranquille avec Conte qui se contente d’une revue d’effectif en lançant ses remplaçants.

Les enseignements

Tout d’abord, voici une nouvelle qui devrait rassurer tout le monde, Daniele De Rossi est sur pied. Après les derniers tests effectués sur le vice-capitaine de la Roma, le staff azzurro a décidé de le titulariser et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a été à la hauteur de l’évènement et a aidé à stabiliser l’équipe dans la moitié adverse, de bonne augure pour la suite. Ensuite, concernant la formation choisie par Conte, ce fut un 3-5-2 classique, avec la certitude des 4 derniers remparts de la Juventus en défense à savoir Buffon, Barzagli, Bonucci et Chiellini qui ont, une fois n’est pas coutume, joué assez haut sur le terrain. Au milieu, autour de De Rossi, Conte a décidé d’aligner deux milieux qui évolue habituellement sur les ailes comme Giaccherini et Florenzi qui se sont bien comportés dans leur rôle de Mezz’ale en prenant souvent la profondeur pour l’un (Giaccherini, qui s’est d’ailleurs procuré beaucoup d’occasions) et en tirant de loin (Florenzi avec un gros manque d’efficacité).

Sur les côtés, Darmian et le plus offensif Candreva ont fait le travail également avec le Laziale plus entreprenant, Darmian se contentant d’assurer ses arrières. Aux avant-postes, Pellè a assuré son rôle de pointe en jouant parfaitement en pivot comme à son habitude et y est allé de son petit but, son 5ème en azzurro. Enfin, la petite déception de la soirée implique l’attaquant de l’Inter, Eder qui n’a pas réussi à se défaire du marquage serré des Britanniques. Globalement, ce fut un bon match de la Nazionale qui a réussi à asphyxier un adversaire qui préfère souvent attendre en bloc derrière, l’occasion de réviser ses gammes offensives pour la Nazionale et de camper dans la moitié adverse. Concernant les remplaçants, signalons notamment la belle rentrée du milieu du Napoli Jorginho qui a réussi à bien tenir le ballon. La rentrée très tardive de Bonaventura montre quant à elle le peu de considération que le sélectionneur porte pour le playmaker du Milan.

La feuille de match

Italie-Écosse 1-0

Buteur : Pellè 
Italie (3-5-2): Buffon; Barzagli, Bonucci, Chiellini; Candreva(62′ Parolo), Florenzi, De Rossi(66′ Jorginho), Giaccherini(80′ Bonaventura), Darmian(59′ Bernardeschi); Pellè(66′ Zaza), Eder(59′ Insigne). Remplaçants : Sirigu, Marchetti, Astori, Rugani, Ogbonna, De Sciglio, Zappacosta, Sturaro, Benassi, El Shaarawy, Immobile. Sélectionneur : Conte.

Écosse (4-2-3-1): Marshall; Paterson (Berra 45′), Martin, Hanley, Mulgrew; McArthur(83′ Bryson), D. Fletcher; Anya(71′ Naismith), Ritchie, Phillips(71′ Burke); McCormack (S. Fletcher 45′). Remplaçants : Fox, Hamilton, Greer, Kingsley, McGinn, McKay. Sélectionneur : Strachan.

Arbitre : Sant (Malte)




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Guedid Mohamed

Rédacteur Milan



Derniers articles