Antonio Conte, l’accroc du 3-5-2

Par Nadhem Korbi publié le 24 Oct 2020

Antonio Conte est toujours fidèle à son 3-5-2. Peu importe, si son équipe gagne ou pas. Partout où il est passé, le coach italien a adopté ce schéma tactique. Mais est-ce vraiment un point qui compte pour lui ? Certains connaisseurs du football disent que l’entraineur doit trouver la bonne formule afin de tirer le maximum de ses joueurs. Conte n’appartient pas à cette catégorie. Quand il débarque dans un club (ne pas oublier la Nazionale), il construit son effectif autour de son 3-5-2. Ce sont ses idées et tout coach a le droit de les défendre. Et ceci manque cruellement à Conte.

Le 3-5-2 ou rien

Ceux qui se rappellent du passage du coach italien à Bari savent que ce dernier a commencé sa carrière d’entraineur en adoptant le 4-2-4. Toutefois, il a vite abandonné ce schéma très rare pour se concentrer sur le 3-5-2. Mais pourquoi l’aime-t-il tant ? L’ex joueur de la Nazionale exige de son équipe une sortie de balle propre avec des passes courtes. Son système de 3 axiaux facilite la tâche puisqu’il crée un surnombre face à 1 ou 2 attaquants adverses au maximum. Dans le cas où d’autres joueurs avancent, ses ailiers se positionnent très bas sur le terrain et participent à la phase de la construction.

En phase offensive, le coach de l’Inter compte toujours sur ses ailiers. Ces 2 joueurs possèdent la clé de la réussite du système proposé par Conte. En effet, ils s’infiltrent sur les côtés droite et gauche en s’appuyant généralement sur un attaquant de pointe très costaud. Ils peuvent aussi réaliser des centres afin d’offrir à leurs coéquipiers des ballons aériens dangereux. De cette façon, toute équipe entrainée par Conte attaque avec au moins 4 à 5 joueurs. C’est un appui lourd sur les défenses adverses qui peut les asphyxier. Et c’est ce que cherche Conte via son 3-5-2.

Le point faible

Tout schéma tactique a besoin de certains types de joueur pour fonctionner. Sinon, l’entraineur pourrait changer et choisir ce qui va avec son effectif. Ce principe n’existe pas dans l’esprit d’Antonio Conte. Le 3-5-2 passe avant tout. Dans le dernier derby milanais, le coach italien avait 2 absents de poids parmi ses axiaux : Bastoni et Skriniar. Pourtant, l’ex de Chelsea n’a pas changé de schéma. Il a préféré titulariser D’Ambrosio et Kolarov dans l’axe alors qu’il sont à l’origine des latéraux. Tout le monde a vu le résultat : une défense désastreuse qui a coulé toute l’équipe.

C’est peut être le gros point faible d’Antonio Conte le coach. Aucune souplesse tactique. Toujours la même formation même si des joueurs clés manquent. Il ne s’adapte malheureusement pas avec les moyens de son équipe. Ce qui pourrait augmenter la pression sur les épaules des joueurs. De plus, à force de jouer de la même façon, ses équipes deviennent trop prévisibles pour leurs adversaires. Conte n’aime pas les changements et c’est vraiment dommage. L’ex entraineur de la Nazionale a fait ses preuves en tant que tacticien. Tout le monde veut voir ce qu’il peut faire avec un nouveau style de jeu. Mais pour l’instant, Conte dit toujours non.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi