Andrea Petagna, le gilet de sauvetage de la SPAL

Par Nicolas Segura publié le 03 Mar 2019

11 buts en 24 matchs toutes compétitions confondues. C’est le bilan d’Andrea Petagna cette année. C’est tout simplement son record en une saison, et ce n’est sans doute pas fini. Petagna est aujourd’hui l’atout numéro 1 de la SPAL dans la lutte pour le maintien. C’était l’objectif du club : il est prêté avec option d’achat obligatoire en cas de maintien. C’est également une réussite pour celui dont le grand-père entraînait déjà la SPAL dans les années 1960.

Un buteur qui marque enfin

Dans son nouveau club, il s’est mué en buteur exclusif par rapport aux saisons précédentes avec l’Atalanta où il était moins sollicité devant le but. Il servait surtout de point d’appui pour Gomez ou Ilicic, et a notamment été auteur de 9 passes décisives. Autrefois considéré comme un attaquant qui marquait peu, il semble s’être libéré cette saison. Petagna représente à lui seul 45% des buts de la SPAL en championnat. 10 buts en championnat, c’est un record pour lui depuis qu’il est passé professionnel. Le début d’une longue histoire ? Tout dépend du reste de la saison…

Des points précieux glanés

Petagna a choisi à l’intersaison de partir vers la SPAL, un club avec moins d’ambitions que l’Atalanta. Cela le motive d’autant plus que le club peut le recruter en cas de maintien. L’arrivée de Zapata a sans doute poussé l’Italien de 23 ans à revoir ses ambitions à la baisse et la SPAL lui permet de montrer ses qualités de buteur. Petagna semble dès lors être le facteur X du club qui a pour objectif de se maintenir cette saison. Il n’est pas seulement décisif face au but, il l’est également au point de vue des statistiques. Tel un ange gardien, il doit mener la SPAL vers son objectif. Le numéro 37 a notamment marqué trois fois face à son ancien club, l’Atalanta, dont un doublé retentissant au match aller qui lui a permis de lancer sa saison. Il a marqué lors de ses quatre derniers matchs disputés et, de surcroît, des buts importants, tels que celui de l’égalisation face à Sassuolo ou face à Parme. Dans la dernière ligne droite du championnat, le maintien de la SPAL passe par de bonnes performances du natif de Trieste.

Nicolas Segura



Lire aussi