Avec André Silva, le Milan AC renoue avec les transferts de prestige

Par Romain Simmarano publié le 15 Juin 2017
Crédits

Si le Milan AC n’investit pas souvent sur des joueurs portugais, il ne le fait jamais à moitié. André Silva débarque donc en Lombardie pour un montant quasi-record, 38 millions d’euros + 2 de bonus potentiels. Le seul joueur à avoir coûté plus que cela aux Milanais était lui aussi portugais, en la personne de Manuel Rui Costa. C’est dire si l’attaquant de 21 ans concentre l’espérance. Ce sont ainsi les figures tutélaires du football lusitanien qui se sont précipitées pour dire le bien qu’elles en pensaient. Par exemple, Deco l’a immédiatement présenté comme un « Fernando Torres jeune » et prédit une dizaine de buts minimum cette saison. Dans la même veine, Cristiano Ronaldo l’a désigné comme son successeur, indiquant que « le Portugal serait dans de bonnes mains » après sa retraite. Voilà qui explique peut-être l’empressement des dirigeants milanais à le recruter.

L’art de la guerre-éclair

Encore une fois, Marco Fassone et Max Mirabelli ont marqué des points. Dans un mercato qui débute sur les chapeaux de roue, le point d’orgue s’appelle André Silva. Et pour conquérir ses services, il aura fallu faire face à une importante concurrence. Cependant, plutôt que de s’embourber dans un jeu de négociations sans fin, la Casa Milan joue des coudes et ne perd pas une minute. En s’appuyant sur l’agent de joueur Jorge Mendes, l’opération a été ficelée en quelques jours. Comme, d’ailleurs, avec toutes les autres recrues du Milan AC, dont la présence pour la période de préparation toute entière sera cruciale. En tout état de cause, les rossoneri renouent avec les transferts de prestige. Silva était plus que courtisé, y compris en Premier League ! Le symbole est donc fort, mais il n’est pas tout dans cette affaire. Les qualités du joueur méritaient un tel pari.

Un attaquant de percussion qui contribue au jeu

Ce sera certainement la principale différence avec Carlos Bacca. Le Colombien participe assez peu au jeu, mais ne compense cela que partiellement avec ses appels et son placement. André Silva, lui, évolue assez loin de la surface de réparation. Son positionnement médian est plus proche des 30 mètres, et il participe au jeu sans complexe. Et malgré cela, son rendement est très correct, avec 21 buts en 44 matches joués la saison dernière ! Aussi, chacun peut d’ores et déjà s’imaginer ce que cela pourrait donner dans le 4-3-3 de Vincenzo Montella. Doué dans les duels, très doué de la tête, sa compatibilité avec de virevoltants ailiers comme Suso pourra faire des ravages. Cependant, il convient de rester prudent. La Serie A est un championnat exigeant, et son jeune âge exigera probablement patience et bienveillance. Aucun doute toutefois, s’il sait s’en montrer digne, le peuple milanais les lui accordera volontiers.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Romain Simmarano

Rédacteur



Derniers articles