Alessandro Plizzari, héros des jeunes italiens

Par Marco Pacini publié le 01 Juin 2019
plizzari

En pleine Coupe du monde des moins de 20 ans, les jeunes de l’équipe d’Italie réalisent jusque là un parcours exemplaire, premiers de leur groupe avec deux victoires (contre l’Equateur et le Mexique) et un nul contre le Japon ils affirment jusque là un statut de réels favoris. Certains joueurs sortent du lots avec des prestations plus qu’honorables, c’est notamment le cas du jeune Plizzari jeune gardien issu du centre de formation du Milan AC.

Un jeune espoir pourtant tombé aux oubliettes

Certains s’en rappellent, alors que Sinisa Mihajlovic venait de lancer le jeune Donnarumma dans les cages de l’équipe première un autre espoir surgissait dans la primavera du club lombard. Le jeune Alessandro Plizzari, semblait parfait pour combler un potentiel départ de Donnarumma, né en 2000 il représente une nouvelle génération qui commence peu à peu à fouler les terrains de grandes équipes.

Malheureusement pour Alessandro, Donnarumma n’est jamais parti et le premier est donc toujours resté dans l’ombre. La saison dernière le Milan AC lui a offert l’occasion de montrer sa valeur en le prêtant à Ternana en Serie B. Saison compliquée pour le jeune qui voit son club d’accueil arriver 22 ème et donc être relégué.

Cette saison il était donc avec la Primavera du club lombard, il n’a cependant joué que 6 match encaissant un total de 12 buts. L’équipe jeune du Milan AC a d’ailleurs aussi été rétrogradée en deuxième groupe. On peut donc dire que depuis quelques temps Plizzari est tombé aux oubliettes et représente plus un bon joueur qu’un espoir pour les rossoneri.

Un retour sur le devant de la scène

Récemment convoqué pour la Coupe du monde des moins de 20 ans, Plizzari s’est vu octroyé une véritable opportunité de reconquérir son statut d’espoir devant le monde entier. Cela tombe bien car sur les trois matchs de cette jeune sélection jusqu’à présent Plizzari a débuté titulaire deux fois et on peut dire qu’il a donné une très bonne impression à son public.

Véritable protagoniste lors de la victoire 2-1 contre le Mexique, le jeune gardien de 19 ans a signé des arrêts décisifs pour son équipe. Mais c’est lors du match contre l’Équateur que Plizzari a réellement ré-attiré l’œil des médias, élu homme du match par un grand nombre de sites italiens il a réalisé un match d’anthologie. Une première mi-temps phénoménale où il enchaine les arrêts, décisif pour son équipe il a aussi réussi à arrêter un penalty conservant donc la victoire (1-0). Si les jeunes italiens sont aujourd’hui en tête de leur groupe ils le doivent en grande partie à Plizzari qui voit donc sa carrière relancée après une période de vide. Malheureusement remplacé par Carnesecchi, jeune de l’Atalanta, contre le Japon le jeune milanais a d’ailleurs pu observer que son rival aussi a réalisé un match splendide.

Concrètement pour le jeune joueur du Milan AC, il va y avoir un véritable dilemme qui va s’installer à la fin de cette Coupe du Monde : rester à Milan mais risquer de se retrouver encore mis de côté sans qu’on lui laisse de réelle chance, demander un prêt pour se relancer mais sans réitérer l’époque Ternana ou encore décider de partir, certainement pour un club moins prestigieux mais où il aura plus de temps de jeu. Une chose est sûre ce jeune s’est toujours retrouvé dans l’ombre du géant Donnarumma qui, a moins d’un gros transfert, ne partira pas tout de suite du Milan AC.

Cela remet en question une politique souvent critiquée du Milan AC qui souvent n’ose pas tester ses jeunes en équipe première, ce qui a provoqué des départs de bons espoirs comme Petagna (actuel Spal). Plizzari aurait par exemple pu remplacer Donnarumma lors de sa blessure; le centre de formation milanais possède quelques bons joueurs qui mériteraient d’être testés comme Daniel Maldini par exemple.

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi