Adios, Higuain

Par Lucas Gurnari publié le 16 Sep 2020

Certains joueurs sont aimés partout où ils passent. Où qu’ils aillent, leur dévotion, leur valeur, leur humilité et leur rage de vaincre les élèvent au rang d’idole des supporters. Pour peu qu’ils soient buteurs nés, l’amour des supporters est décuplé. C’est le cas de Gonzalo Higuain. En 2013 l’argentin arrivait au Napoli. Aujourd’hui, il quitte la Juventus et l’Italie. Du San Paolo à l’Allianz Stadium, El Pipita a marqué le calcio pendant 7 années, faisant vivre aux fans d’intenses émotions.

Les années napolitaines

A son arrivée d’Argentine en provenance de River Plate, Gonzalo Higuain fait ses valises au Real. Malgré de bonnes stats’, sa carrière ne décolle pas spécialement. Après 7 années en Espagne, c’est dans le sud de l’Italie, à Naples et son bouillant San Paolo que la carrière de l’argentin explose. Dès sa première saison, il ramène un titre au club, la Coppa Italia, faisant naître un amour inconditionnel entre le joueur et les tifosi azzurri. Dans la foulée, El Pipita offre la Supercoppa en inscrivant un doublé face à l’ennemi turinois. Pour une ville dont la passion n’a pas d’égale, c’est naturellement que l’engouement pour ce Bomber rappelle celui d’un un certain Diego.

La saison 2015/2016 est un paradoxe pour l’attaquant. Avec un record de buts en serie A (36 buts dépassant le record de 35 buts du suédois du Milan AC Nordahl datant de 1950), Higuain est au sommet de son art. Le Napoli de Sarri remporte le titre symbolique de champion d’hiver manquant depuis 25 ans au club, entretenant le rêve Scudetto. Un rêve qui s’éloigne après une défaite 1-0 contre la Juve lors de la Partita Scudetto à la 25ème journée. Le peuple partenopeo ayant qu’une image en tête : le centre tout fait pour son futur capocanonniere dévié par la pointe du pieds de Bonucci, symbole d’un Scudetto manqué. L’amour est bien réel mais à la fin de cette saison, Higuain rejoint la Juventus, « trahissant » la ville de Naples.

L’aventure turinoise

Higuain veut gagner plus de titres et rêve de ligue des Champions. Après un très bon cycle aller, il inscrit un doublé en demi-finale retour de ligue des champions à Monaco qui va le mener à Cardiff où il disputera sa première finale. Malgré une lourde défaite face au Real (4-1), Higuain est en confiance à la Juve et le démontre la saison suivante en huitième de finale de Champions. Après un doublé face à Tottenham au match aller, il redonne surtout vie à la Juve sur le retour en coupant une balle déjà déviée, il égalise à Wembley. Le point levé vers les tifosi, le cri rageur, la Juve se qualifie en quart après un but de Dybala. Si ces buts ont procuré une émotion particulière aux Juventini, ce n’est rien à côté du Gol Scudetto de Gonzalo à San Siro face à l’Inter en 2018. Après avoir été mené 2-1, les Bianconeri ont retourné un Derby d’Italia les menant tout droit au Scudetto, Higuain catapultant de la tête un centre pour le but victorieux dans les arrêts de jeu.

Une fin compliquée

Le voyage de Gonzalo en Italie se complique sérieusement à l’été 2018 en raison de l’arrivée de Cristiano Ronaldo, poussant l’argentin vers la sortie. Il est prêté au Milan AC, puis à Chelsea où il gagnera une Europa League en ayant très peu joué. Il revient en 2019 à Turin pour écrire la dernière page de son passage en Serie A en gagnant le 9ème Scudetto de suite pour la vieille dame, son 3ème.

Coach Pirlo ne compte plus sur lui et il a besoin de temps de jeu. C’est ainsi qu’après une histoire folle en Italie, il s’en va aux Etats-Unis rejoindre l’Inter… Miami de Blaise Matuidi. Malgré tout, il aura régalé l’Italie par son sens chirurgical du but pendant toutes ces années. On espère encore le voir marquer de nombreuses années en MLS ou ailleurs, et on ne peut que remercier un tel buteur d’être passé par la serie A.

Lucas Gurnari

Rédacteur



Lire aussi