A quoi s’attendre pour le retour de Conti?

Par Tristan Pubert publié le 18 Déc 2018

Après des blessures à répétition et près d’un an et demi sans jouer Andrea Conti est de retour. Le latéral de 24 ans voit enfin le bout de tunnel. S’il faudra rester patient mais surtout prudent, Conti est un renfort non négligeable pour le Milan AC même si les débuts seront forcément compliqués. Mais comment évaluer son retour, est-il capable de retrouver «son» niveau, sera-t-il un titulaire? Tant de questions dont il est nécessaire d’apporter des éléments de réponses.

Une phase de rééducation qui s’est bien déroulée

Le 27 mars dernier, alors qu’il était de retour sur les pelouses depuis le début du mois, Conti rechute. Et une nouvelle fois, c’est son genou gauche qui est touché. Le verdict médical est clair : le latéral milanais sera absent six mois minimum. Opéré le 5 avril, son retour sur les pelouses a pris finalement beaucoup plus de temps. Mais cette phase de rééducation s’est très bien déroulée pour Conti qui n’a rien lâché et voulait être à son meilleur niveau physique lors de son retour. Une rééducation travaillée sérieusement par le principal intéressé mais aussi par le staff du Milan.

Et c’est le 17 novembre qu’Andrea Conti fait officiellement son retour sur les pelouses. Avec la Primavera milanaise, il dispute une rencontre de championnat face au Chievo que les rossoneri remportent 2-0. Mais sur un plan personnel, l’ancien défenseur de Bergame a vécu un match plus compliqué puisqu’il se fait expulser pour avoir tenu des propos injurieux envers l’arbitre de la rencontre, une suspension de trois matchs. Son agent Mario Giuffredi explique alors « Andrea était euphorique pour le retour sur le terrain après 14 mois d’inactivité Conti a toujours eu ce tempérament hargneux, ce n’est finalement pas une si grosse surprise

Grosse chance néanmoins pour Conti et le Milan puisque la Lega Calcio accorde les trois matchs de suspension applicable qu’à la catégorie Primavera permettant ainsi à Gattuso de le convoquer pour les deux derniers matchs face à Parma, face au Torino et donc celui de ce soir face à Bologna. S’il n’a encore pas disputé la moindre minute, son retour sur le pré ne saurait tarder, notamment quand on connait les soucis d’effectif que rencontre Gattuso en ce moment.

Calabria-Conti, le nouveau casse-tete pour Gattuso

Durant cette longue phase d’absence pour Conti, un jeune défenseur (21 ans) a du prendre les reines pour ce poste de latéral droit. Et ce défenseur c’est Calabria. Loin d’être annoncé comme un titulaire dans ce nouveau Milan, le défenseur formé au club a pris du poil de la bête. Avec un Abate souvent décevant, Davide Calabria s’est imposé comme le titulaire en puissance de ce flanc droit. Ce sera loin d’être simple pour Conti de déloger son homologue. La solution se trouve peut être dans la tactique.

Lors de l’exercice 2016-2017, année de la révélation pour lui, il évolue à l’Atalanta sous Gasperini qui utilise son système fétiche le 3-4-2-1. Conti est positionné à droite de la ligne de quatre, à un poste assez offensif, Conti sert de couteau suisse dans un rôle limite de milieu droit ce qui lui permettait une grande liberté et un apport offensif qu’il exploitait parfaitement. Un poste où il a vraiment excellé durant cette saison.

Or Gattuso est adepte d’une défense à quatre que ce soit le 4-4-2 ou le 4-3-3. Conti sera alors utilisé en tant que latéral droit, un poste plus reculé où il n’a pas encore apporté de garanties lors de ses débuts sous Montella. Avec au contraire un Calabria qui depuis plusieurs mois démontre de la régularité et de plus en plus de sérénité à ce poste, difficile à savoir si Conti parviendra à s’adapter à un poste plus défensif où il devra canaliser ses apports offensifs. Calabria est une valeur plus sure sur le plan défensif, Conti lui est capable de multiplier les courses sur son couloir mais il devra néanmoins faire attention à ses passivités défensives. A Gattuso de faire ses choix.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi