A Crotone, Ricci peut retrouver de belles aspirations !

Par Christophe Malcangi publié le 29 Jan 2018
Crédits

Le 19 janvier dernier, le club de Crotone confirme, dans l’ombre des activités du CalcioMercato, une opération en provenance du Genoa, résolue avec le consentement de Sassuolo : l’arrivée en prêt du jeune joueur italien de 23 ans, Federico Ricci. En difficulté au cours d’une première partie de saison contrariante sous le maillot rossoblù, avec lequel il ne sera aligné que 4 petites fois, Ricci avait forcément à cœur de s’emparer d’un temps de jeu bien plus raisonnable. L’occasion est donnée chez l’un de ses anciens clubs de cœur, exactement, avec lequel il a participé à l’aventure de la promotion en 2016.

Contre l’Hellas, le tournant

Le changement d’air lui a fait tout de suite un bien fantastique : dès son arrivée, Federico Ricci (formé à l’AS Roma) ne tarde pas à conquérir son staff technique au cours des premiers entraînements, à une allure telle que la jeune promesse intègre la pelouse dès la première échéance. Walter Zenga le titularise lors du déplacement fondamental à l’Hellas, d’un intérêt considérable dans la course pour le maintien.

A ce titre, le néo-numéro 11 va répondre comme un champion, démontrant ses meilleures capacités et révélant un pied gauche très subtil, qui offre, tout d’abord, un ballon prodigieux pour le but du 2 à 0. Il administre ensuite, et surtout, un tir de l’extérieur de la surface qui occasionne une réalisation d’une rare beauté. Avec un score final de 3 à 0, et un concurrent direct mis au tapis, la Calabre a largement pu retrouver le sourire attendu ! Et Ricci, un assouvissement magnifique.

Sainte Trinité !

Avec le retour de leur ancienne pépite sur le couloir droit, Trotta déplacé au centre en dépens de Budimir, et Stoian confirmé à gauche, Crotone a retrouvé un entrain évident sur le front de l’attaque. Au cours de l’année de leur surprenante promotion en Serie A (2015/2016), Federico Ricci fut, rappelons-le, l’auteur d’un excellent rendement, accompagné de réalisations d’une précieuse facture (11 buts au total). Parmi le trident de l’époque qui est donc en grande partie reformé, au côté de Stoian et Budimir, le retour vers la complémentarité n’a pas lambiné. Ce trio d’attaque aussi bien assorti, avec un engagement somme toute solide derrière, et beaucoup moins fragile qu’il ne le pouvait le faire miroiter la saison dernière, peut dorénavant faire les joies de Walter Zenga. L’expérience emmagasinée en Serie A est, également, une source d’équilibre qui entre nécessairement en ligne de compte.

Au cours de son année d’intégration à l’AS Roma, Federico Ricci avait d’ores-et-déja inscrit ses premiers buts en Serie A. Désormais, l’ailier offensif est prêt à révéler ses capacités réelles, pour le plus grand bien d’un groupe en manque d’un dynamiteur aux avant-postes. Espérons que les Calabrais, actuellement 17ème du championnat, ont trouvé le bon filon pour renouveler un exploit bien possible.



Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)