TOP 5 : Les duos iconiques de Serie A cette saison

Par Rafaele Graziano publié le 06 Mar 2020

Théâtre de l’avènement, de l’explosion ou de la confirmation de ses talents, cette saison de Serie A est une vitrine scintillante d’un Calcio qui semble renaître, petit à petit, de ses cendres. Le spectacle assuré chaque week-end est notamment le fruit de la collaboration de certains joueurs – ici, les meilleurs « duos » – qui, de par leur entente, régalent tifosi et passionnés. Malgré les buteurs et les superstars, le classement dressé ci-dessous n’a pas pour cible les duos les plus prolifiques, mais met en évidence les dualités les plus iconiques et remarquables de Serie A.

5ème : Ibrahimovic-Rebic

Au vu de ses récentes déboires, il était quasiment impossible de penser que le Milan AC remonterait la pente cette saison. Les tifosi ayant tout connu (des hauts mais surtout des bas), l’humeur est rarement au beau fixe. Mais c’était sans compter un certain Zlatan et de son aura, puisque dès son arrivée, il fait la connaissance d’un buteur aussi insatiable qu’inattendu en la personne d’Ante Rebić. À peine mis à contribution que leur entente s’est montrée comme une évidence. Ensemble, les deux hommes régalent et sont impliqués dans 82% des buts milanais – marquant lors de 7 des 8 dernières rencontres – depuis janvier 2020 : l’effet Ibra.

4ème : Ronaldo-Dybala

Si ce n’était pas pour une Juventus en demie teinte, ces deux-là seraient en haut du classement – et non seulement national. On connaît déjà l’entente des deux Argentins Dybala et Higuain, mais avec un Ronaldo de feu cette saison, ce dernier semble avoir trouvé en la Joya le partenaire idéal pour assouvir sa soif de records. Les deux hommes comptent 27 buts et 7 passes décisives à eux deux cette saison pour un total de 78 opportunités majeures, Dybala ayant servi Ronaldo par 5 fois. Mais au-delà des statistiques et depuis que Sarri a titularisé le jeune argentin, les deux attaquants se cherchent inlassablement. Ils combinent bien et forment, au désespoir des défenses italiennes, le duo turinois le pus dangereux cette année.

3ème : Ilicic-Gomez

Que dire de ces deux là si ce n’est qu’ils sont les protagonistes d’une aventure qui dépasse les simples frontières du football, le fer de lance d’une épopée italienne dont le Calcio avait grandement besoin ? Depuis 3 saisons, ce duo porte l’Atalanta sur ses épaules et compte bien l’emmener le plus haut possible. Ce qui s’est réalisé jusque-là grâce à eux est la consécration d’un travail acharné et d’une humilité qui force le respect. Ils ont beau être milieux, leur qualité technique, leur intelligence constructive sans oublier leurs 19 buts, 18 passes décisives et 69 tirs cadrés au cumulé cette saison, en font l’un des duos les plus impressionnants de la saison : qui a besoin de stars ?

2ème : Lukaku-Martinez

C’est ce qu’on appelle un coup de foudre ! Oui, car ce qui choque dans ce duo, en plus des statistiques éloquentes (28 buts à eux deux, 3 passes décisives et 68 tirs cadrés), c’est la rapidité avec laquelle les protagonistes se sont adaptés l’un à l’autre. En une saison, Lukaku ne s’est non seulement pas imposé en finisseur redoutable, mais il fait preuve d’un altruisme prononcé. Martinez lui, ne s’est pas fait prier pour oublier la sombre période Icardi et pour briller – offrant à ce duo complémentaire toute sa proactivité et sa technique. Il n’y a rien à dire, Conte, expert de ‘l’équilibrage offensif’ (Tevez-Llorente, Pellè-Eder) tient là le duo d’attaque du futur en Italie.

1er : Milinkovic Savic-Alberto

Impossible de ne pas mentionner le milieu de terrain le plus dangereux d’Italie. Avec l’Espagnol en magicien derrière l’attaquant – 32 tirs cadrés, 12 passes décisives, 30 passes clés – et le Serbe en bourreau – 309 ballons récupérés, 58% de contrastes gagnés, 73% de passes réussies dans la moitié de terrain adverse et 52 fautes commises – leur dualité n’a de cesse de martyriser les défenses italiennes, quelles qu’elles soient. L’identité de cette Lazio ravageuse vient notamment de ce tandem qui excelle dans la possession, la passe, le pressing, la récupération et même dans la finition – que demande le peuple ? À ce rythme là, il sera difficile pour la Juve et l’Inter de ne pas les laisser l’aigle s’envoler en tête.

Rafaele Graziano



Lire aussi