9ème journée : Icardi offre le derby à l’Inter, la Juventus fait son premier faux pas, l’AS Roma dans le doute

Par Sébastien Madau publié le 23 Oct 2018

Un centre au cordeau, une hésitation de Donnarumma, Icardi qui envoie le ballon de la tête au fond des filets dans les arrêts de jeu et voilà le derby de la Madonnina remporté par l’Inter. Jusque-là, dans un match qui n’a pas tenu toutes ses promesses. L’Inter poussait, le Milan AC défendait. Plutôt bien d’ailleurs. L’Inter s’envole, le Milan reste à quai.
Du coup, la contre-performance de la Juventus à domicile (1-1) qui concède ses premiers points face au Genoa, est quasiment passée au second plan. Pas d’urgence pour les hommes d’Allegri. Le Napoli, avec sa belle victoire sur le terrain de l’Udinese (3-0) reste quatre points derrière. Les Napolitains repartent avec le plein de confiance avant d’affronter le PSG en Champions League. Dans les équipes de tête, l’autre bonne opération est réalisée par la Lazio à Parma. Une victoire (2-0) qui stoppe la dynamique des parmesans. Simone Inzaghi qui semble être sur un siège éjectable permanent, peut remercier son attaquant Ciro Immobile, auteur d’un but et d’une passe décisive. La joie n’était en revanche pas au rendez-vous chez l’autre équipe romaine. L’AS Roma avait l’occasion, en recevant la Spal de figurer à deux points du podium. C’était sans compter sur les (de moins en moins) surprenants joueurs de la SPAL qui ont montré une belle assise défensive et une éclatante efficacité offensive (2-0). Di Francesco se trouve de plus en plus fragilisé. La Fiorentina n’a pas su non plus profiter de recevoir pour s’ancrer dans la partie haute du classement. Les Viola n’ont pu que partager les points face à Cagliari (1-1) qui a réussi à tenir tête aux florentins grâce à leur buteur Pavoletti.
Cette 9e journée offrait une série de confrontations directes entre équipes de bas de tableau. L’arrivée de Gian Piero Ventura à la tête de Chievo n’a pas stoppé l’hémorragie. Les Véronais se sont fait corriger par l’Atalanta (1-5) offrant au Nerazzurri une bouffée d’oxygène -grâce à un triplé de Ilicic- après un début de saison raté. Le match fou fou fou entre Frosinone et Empoli n’a pas eu de vainqueur (3-3). Mais c’est Empoli qui limite la casse. Frosinone demeurant toujours décroché en avant-dernière position. Du côté de Bologna, la situation était assez grave pour accueillir avec optimisme la moindre bonne nouvelle. Les joueurs de Pippo Inzaghi perdent deux nouveaux points à domicile (2-2) contre le Torino, mais peuvent s’estimer heureux au vu du scénario, après avoir remonté deux buts de retard. De quoi mettre en rogne le coach turinois Walter Mazzarri.
Quant à la Sampdoria et Sassuolo, qui avaient la « chance » de s’affronter lundi, personne n’a réussi à engranger les trois points à Marassi (0-0), empêchant de figurer dans la zone européenne.

Le match de la journée

Certes, le stade Bentegodi aux trois-quarts vides accueillait deux équipes de bas de tableau: le Chievo et l’Atalanta (1-5). Mais ce match n’était pas dénué d’intérêt. Le score tout d’abord avec six buts dont certaines frappes magnifiques. Il s’agissait ensuite du retour sur un banc de Gian Piero Ventura, après la déconvenue subie dans son costume de sélectionneur de la Nazionale. Ensuite, voir le coach de la DEA Gian Piero Gasperini tirer enfin un sourire ne peut que satisfaire les amateurs de beau jeu, aussi séduits l’an passé par les performances et la manière de l’Atalanta que tristes de voir une équipe attachante jusqu’à présent s’enliser, malgré un fort potentiel. L’attaquant slovène Josip Ilicic y a mis du sien en signant un triplé.

L’Italien de la journée

Après la trêve internationale, et face aux problèmes offensifs de la Squadra Azzurra, beaucoup de regards se portent tous les weekend de championnat sur les attaquants italiens. Plus efficace en club qu’en équipe nationale, l’avant-centre de la Lazio Ciro Immobile a une nouvelle fois montré qu’il faudra encore compter avec lui. En effet, après avoir inscrit face à Parma un but sur pénalty à un moment clé (81e), le bomber a distillé une passe décisive dans les arrêts de jeu à Joaquin Correa. Signant son 6e buts en 9 rencontres.

Le but de la journée

Sur un centre millimétré de Matias Vecino, Mauro Icardi profite d’une hésitation de Gianluigi Donnarumma pour inscrire à la 92e minute le but libérateur. Le premier derby de la Madonnina de la saison est pour l’Inter.

 

Sébastien Madau



Lire aussi