36ème journée : Empoli y croit encore, statu quo en haut du classement, le Toro renversant !

Par Kévin Gasser publié le 14 Mai 2019

A deux journées de la fin de cet exercice 2018/2019, la lutte pour l’Europe est plus disputée que jamais ! Parmi les sept premières équipes du championnat, seule la Juve, déjà championne, n’a pas engrangé les trois points et s’incline face à l’AS Roma (2-0), toujours dans le coup pour la Champions League. Un statu quo qui, pour le plus grand bonheur des tifosi, traduit la bataille féroce que se livrent les grandes écuries de la botte à l’image d’un Toro renversant dimanche face à Sassuolo (3-2) qui signe ainsi son huitième match sans défaite et peut encore croire à l’Europa League.

L’Atalanta quant à elle s’installe confortablement dans le carré de la Champions League grâce à sa victoire face au Genoa (2-1) malgré l’absence pour suspension du capitaine Papu Gomez. Les hommes de Gasperini affichent une forme olympique : onze matches sans défaite (huit buts encaissés seulement) et quatre victoires de rang. Tout simplement la meilleure attaque de Serie A avec 73 buts marqués. A cela s’ajoute la réponse de l’Inter, attendue au tournant qui est venue à bout du Chievo sans difficulté 2-0 grâce à des buts de Perisic et Politano.

Aux antipodes de la Dea se trouve la Fiorentina, incapable de remporter le moindre match en championnat depuis le 17 février. Avec sa défaite (1-0) face au Milan AC samedi, la Viola réussit le triste exploit de n’avoir marqué qu’un seul but lors des cinq derniers matches. Alors que l’effet Montella tarde à se faire sentir, le club toscan est pour la première fois de la saison en proie à la relégation, à cinq points de la zone rouge.

En bas de classement, Empoli fait fructifier sa victoire de la semaine dernière face à la Fiorentina en s’imposant à Gênes contre la Sampdoria (2-1). Aurelio Andreazzoli aura toutefois fort à faire pour espérer pouvoir maintenir le club dans l’élite puisque les Azzurri affrontent encore deux prétendants à l’Europe : le Torino et l’Inter.
Cette victoire relance complètement la lutte pour le maintien jusqu’à mettre en danger Cagliari pourtant à la 12e mais totalisant seulement 40 points.

On a aimé

La prestation de Mirante : Loin d’être inoffensive, la Vieille Dame s’est heurtée à un phénoménal Antonio Mirante, ex-bianconero, assurément le plus grand artisan du succès de la Louve ce dimanche (2-0). Le vétéran destiné à être la doublure d’Olsen débute à 36 ans une nouvelle vie et permet aux siens de rester dans la course à la Champions League.

L’expulsion cocasse de Bourabia : Mieux vaut en rire qu’en pleurer ! Mehdi Bourabia peut se mordre les doigts d’avoir soulevé son maillot après avoir ouvert le score face au Torino (1-0). Déjà averti en début de partie, le milieu de Sassuolo a donc été expulsé par l’arbitre. Une décision pas pour nous déplaire qui a contribué au scénario fou de match (3-2 pour le Toro).

La reprise acrobatique de Belotti : Menés d’un but, les Granata ont inversé la tendance grâce à la magnifique bicyclette d’Andrea Belotti, qui signe par la même occasion son quatrième doublé de la saison. Décisif et somptueux !

Le moment de la journée

Bakayoko-Gattuso : Fin d’un clash. Après le refus du Français d’entrer en jeu face à Bologne la semaine dernière, Gennaro Gattuso a balayé la polémique d’un revers de la main en marge de la rencontre face à la Fiorentina vendredi. « J’ai clarifié la situation avec Bakayoko. Je suis désolé que nous ayons parlé de cela […] plutôt que de la victoire de Bologne, mais nous l’avons cherché. La cohérence est la chose la plus importante en cas de confrontation, lorsque nous nous regardons les yeux dans les yeux. »
Tiémoué Bakayoko s’est lui contenté de répondre sur le terrain en livrant une prestation solide face à la Fiorentina (1-0), toujours dans les bons coups.

Mis en lumière

Stefano Okaka signe son premier doublé dans l’élite. En prêt de Watford à l’Udinese, l’international italien a pourtant de la bouteille. Passé par Parma, Bari, la Sampdoria, entre autres, l’ancien espoir de la Roma a inscrit ce week-end son premier doublé en Serie A à l’âge de 29 ans. Une belle récompense pour un joueur dont la carrière a souvent été entachée par les blessures.

Kévin Gasser

Rédacteur



Lire aussi