36e journée : La Juventus s’offre le titre, la Lazio déroule, l’AS Roma enchaîne, Lecce se rapproche du gouffre

Par Matthieu Pianezze publié le 27 Juil 2020

Il était prévisible que cette journée soit celle du dénouement pour le titre avec une balle de match à domicile pour la Juventus. En effet, les hommes de Sarri se devaient de l’emporter face à une Sampdoria déjà maintenue pour soulever un neuvième scudetto consécutif. Dans un match parfois poussif la Vieille Dame a su trouver la faille par Ronaldo et Bernardeschi et s’offrir deux derniers matchs sans pression avant le choc face à l’Olympique Lyonnais. La Lazio de son côté a retrouvé un peu de tonus et des joueurs en forme comme Immobile (34 buts) qui s’offre un triplé pour venir à bout du Hellas dans un match explosif.

Les places en Champions League étant distribuées, l’Inter peut préparer sereinement sa campagne d’Europe League en faisant tourner son effectif et en mettant en confiance Lukaku qui s’est offert un doublé face un Genoa décidément bien fragile. L’Atalanta semble légèrement essoufflée après des semaines de folie et n’a pu s’imposer face à un Milan AC en partageant le point du match nul dans une rencontre intéressante et engagée.

L’AS Roma ne compte pas lâcher sa cinquième place et sa victoire face à la Fiorentina la laisse avec 4 points d’avance sur les Rossoneri à deux journées de la fin. Le Napoli sans grand espoir de rattraper la Roma a souffert face à une belle équipe de Sassuolo mais à su s’imposer à domicile. Après son incroyable victoire face à la Juventus, l’Udinese est allée officiellement valider son maintien en battant un bien triste Cagliari sur sa pelouse. Ecce était tout proche d’une grosse performance en vue de survie en Serie A mais les hommes de Liverani ont cédé dans les derniers instants face à Bologna et restent à 4 points du Genoa. Brescia et la SPAL déjà relégués n’ont pas réussi à sauver l’honneur en s’inclinant face à Parma et en concédant le nul face au Torino.

On a aimé

Le premier Scudetto pour Maurizio Sarri : A 61 ans et après gravi tous les échelons du football italien en passant par une saison en Premier League, Sarri s’est offert son premier titre national à l’issue d’une saison éreinte à tous les niveaux. Arrivée un peu à la surprise générale l’été dernier dans le Piémont avec son passif napolitain il a eu énormément de mal à donner un jeu flamboyant à la Vieille Dame. Tout en étant victime d’une pneumonie qui la cloué au lit plusieurs semaines en début de saison. Sa Juventus n’a pas été flamboyante mais elle su aller chercher un titre qui semblait mal embarqué avant la crise du Covid. Il lui le reste le juge de paix de la Champions League en août pour renforcer son assise sur le banc bianconero.

Le choc entre les deux équipes en forme du moment : Dans un match plaisant et agréable, le Milan AC et l’Atalanta ont bien égayer notre vendredi en nous offrant un divertissement de qualité. La première mi-temps fut globalement dominée par le Milan qui a ouvert la marque suite à un magnifique coup franc de Calhanoglu a ensuite subit la pression de la Dea qui a raté un pénalty avant d’égaliser grâce à la puissance de Zapata. Ensuite, les occasions se sont multipliés et les défenses sont restés solides à l’image d’un duel Kjaer-Zapata emballant pour les yeux.

Mis en lumière

La saison de Ciro Immobile prend une tournure de plus en plus incroyable. Après un coup de mou post-Covid à l’instar de son équipe l’attaquant de la Nazionale a repris son rythme de croisière sur les derniers matchs avant de claquer un triplé hier soir face à l’Hellas. Avec 34 caramels au compteur, il est devenu le premier italien dans l’histoire de la Serie A à scorer autant sur une saison. Il détrône Angelillo le bomber de l’Inter lors de la saison 58-59 qui en avait inscrit 33. Gonzalo Higuain et son récent record  à 36 pions de la saison 2015-2016 peut trembler. En effet, le buteur de Lazio dispose d’encore deux matchs face à Brescia tout d’abord puis face au Napoli pour un joli clin d’oeil du destin afin d’effacer l’argentin des tablettes. Par ailleurs, Immobile reste en lice pour le trophée du soulier d’or européen qui est pour le moment dans les mains de l’attaquant du Bayern Robert Lewandowski. Avec un but marqué, l’italien peut dépasser le polonais et succéder au dernier italien à l’avoir remporté un certain Francesco Totti en 2007.

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi