32ème journée : « Je t’aime, moi non plus » entre la Juventus et le scudetto, une course à la Champions League plus que jamais indécise…

Par Michaël Magi publié le 16 Avr 2019

Cette 32ème journée, jouée juste après une semaine européenne, aurait pu être l’occasion pour la Juventus de boucler son 8ème scudetto de suite. Il n’en sera rien, même si l’échéance n’est bien sûr que repoussée. La Juve qui présentait une équipe B a perdu sur le terrain du SPAL (2-1), après avoir ouvert le score par l’intermédiaire de Kean – auteur de 6 buts sur les 6 dernières journées – et s’être endormie, à l’image d’un Dybala agaçant, individualiste et à l’impact physique suspect. Le lendemain, le Napoli disposait du Chievo sans forcer (3-1). Conséquence : le scudetto n’est pas encore bianconero, le SPAL s’éloigne de la zone de relégation, le Chievo est officiellement relégué.

La course à la Ligue des Champions sera, quant à elle, indécise jusqu’au bout. Car parmi les postulants, tout le monde (ou presque) a gagné ce week-end. L’AS Roma par exemple, qui ne convainc personne, mais engrange les points. Avec un projet de jeu (ranieriste) réduit au strict minimum : bien défendre, être opportuniste. Un but de Dzeko (muet depuis 5 journées) lui a permis de renverser l’Udinese et de coller au train d’un Milan AC qui l’a également emporté (1-0) contre la Lazio sur un penalty de Kessie. L’Inter, qui a battu Frosinone 3-1, s’accroche à la troisième place comme une moule à son rocher. Le Torino et l’Atalanta sont de fait les seuls à avoir calé. Tenus en échec sur leur pelouse par Cagliari (1-1), les granata voient la 4ème place s’éloigner :  la faute à cette nuque raide de Pavoletti qui inscrit son 12ème but de la saison. Incapable de battre un valeureux Empoli, l’Atalanta enfile un deuxième 0-0 de suite et perd sa 5ème place au profit de la Roma. En football, qui stagne recule…

On a aimé

Le doublé de Koulibaly : Les buts de défenseurs centraux sont rares. Les doublés encore plus. C’est du reste le premier pour Koulibaly depuis le début de sa carrière. Un premier but sur corner, de la tête, à la 15ème. Un second, à la 81ème, toujours sur corner, mais d’une belle frappe du gauche, suite à un dégagement foireux de la défense du Chievo et un rebond heureux sur le poteau. Koulibaly peut sourire…

Le Derby della Lanterna : Joué un dimanche à 15h00 – à l’ancienne – le derby de Genova a tenu ses promesses. De l’intensité, de la passion, coté sud et côté nord… Et une Samp victorieuse – qui n’a plus perdu un derby depuis presque 3 ans. Defrel a ouvert le score. Quagliarella l’a clos sur penalty. Une victoire doublement précieuse qui replace les blucerchiati dans la course à l’Europa League.

Le moment de la journée

La rencontre Milan-Lazio – importantissime pour l’Europe – promettait de faire des étincelles. Elle en aura moins fait sur le terrain qu’en dehors. Expulsion de Simone Inzaghi. Jet de bouteille sur le coach laziale qui rejoignait les vestiaires. Une bagarre quasi générale impliquant les deux bancs. C’était déjà beaucoup. Kessie et Bakayoko en ont rajouté une couche en allant bêtement exhiber le maillot d’Acerbi, comme un trophée de guerre, devant leurs tifosi. Sur Instagram, Acerbi a accusé les deux joueurs d’attiser la haine. Immobile a quant à lui traité les deux joueurs de « petits hommes« . Les deux milanais se sont excusés. Quoiqu’il en soit, les deux équipes se retrouveront dans 8 jours, en demi-finale retour de Coppa Italia ; le match sera bouillant.

Mis en lumière

21 janvier 2018 : c’est la date à laquelle remontait le dernier but de Sergio Floccari en Serie A. Soit il y a un peu moins d’un an et 3 mois. C’était sur le terrain de l’Udinese. Une éternité pour le calabrais. Mais une éternité qui a pris fin, grâce à une offrande malheureuse d’Iweru, et qui fut fêtée dignement, avec les supporters de Ferrara, massés derrière le but de Perin… Juste le temps de se remettre et de récolter un jaune pour avoir ôté son maillot. Qu’importe : quand on aime, on ne compte pas…

Michaël Magi



Lire aussi