31ème journée : Une Juventus officiellement titrée ? Une âpre bataille pour l’Europe et Moise Kean à l’épreuve des polémiques

Par Florian Giunta publié le 06 Avr 2019

Et si cette 31ème journée nous donnait le nom du vainqueur de ce scudetto  ? Officiellement du moins. Si la Juventus bat le Milan AC dans son stade et si le Genoa va chercher les trois points au San Paolo, le huitième titre sera dans la poche de la Vieille Dame. L’avance serait de 21 points avec sept rencontres à jouer et un avantage dans les rencontres directes pour la Juventus. Et pourquoi pas ? Le Napoli a déjà la tête en Europa League et à Arsenal… L’Europe fait tourner les têtes. L’Atalanta touche les étoiles avec un Ilicic stratosphérique (deux buts et une passe décisive lors de la précédente journée). A un point de la zone Champions, les Bergamasques devront faire un résultat à San Siro contre l’Inter qui retrouve le sourire avec le retour réussi de Mauro Icardi. Alléchant aussi ce duel de la dernière chance entre la Sampdoria et la Roma. Les Génois doivent gagner au Marassi afin d’espérer rester dans la course à l’EL et la Roma, qui n’a gagné qu’un match en cinq rencontres, ne peut pas perdre dans la course à la qualification pour la coupe aux grandes oreilles. Europe encore, le Torino se rend au stadio Ennio Tardini de Parma pour y faire un résultat. Avec 48 points en 30 journées (c’est un record dans l’ère des victoires à trois points pour le club granata), Mazzarri peut y croire.

On veut voir

Si le Milan AC peut vraiment  chatouiller la Juve sans Donnarumma et Paqueta blessés : A priori c’est mal embarqué. Lors des trois dernières journées, le Milan n’a pris qu’un point et pris cinq buts. Mais on veut croire que les hommes de Gattuso – toujours fermement soutenu par Leonardo et Maldini- se sortiront les tripes pour garder cette quatrième place. Sans Donnarumma et Paqueta blessés mais avec le duo Piatek/Cutrone qui a laissé voir une assez bonne entente contre l’Udinese, Milan a tout à gagner à l’Allianz Stadium. D’autant que Max Allegri doit préparer son match contre l’Ajax en tâtonnant. On parie sur un trio Bernardeschi/Dybala/Mandzukic qui pourrait être le même que mercredi.

Si Kean a du mental : Pas facile cette semaine pour le jeune prodige de la Juventus après les polémiques liées aux cris de singe qu’il a subit à Cagliari. Un vestiaire qui a du trembler après les propos de Bonucci… Mais le soutien inconditionnel et public de nombreux footballeurs professionnels retraités (Thuram, Davids…) ou en activité (Matuidi par exemple), d’Allegri (« les racistes doivent être hors des stades ») ou encore du sélectionneur Mancini ont de quoi le rasséréner. Face au Milan, on verra s’il fera taire les haters…

Si Icardi et Belotti confirment : Le retour contre le Genoa lors de la précédente journée de Mauro Icardi a été tonitruant. 80 minutes, 3 tirs, deux cadrés dont un pénalty. Luciano Spalletti est contraint de reconnaitre l’évidence : l’Inter est plus forte avec lui. L’Argentin a marqué son 123ème but rejoignant ainsi Bobo Vieri à 10 but de Nyers. Côté Torino, le coq se réveillerait-il ? Avec 5 buts en 5 matchs, Andrea Belotti retrouve le sourire. Contre la Sampdoria, il en a marqué deux qui nourrissent les rêves d’Europe des tifosi du Torino. Désormais à 60 buts toutes saisons confondues avec son club en Serie A, il a égalé le record de Franco Ossola (1939-1949).

La petite histoire cocasse

Claudio Ranieri qui l’encense, des supporters qui ne le sifflent pas lors du match nul (2-2) contre la Fiorentina, Nicolò Zaniolo ne manque déjà pas de marques d’amour. Profitant que l’AS Roma se déplace à la Sampdoria, des supporters se rendent aujourd’hui dans la ville voisine de La Spezia, à une heure de Gênes en pèlerinage. En effet, c’est dans cette ville de Ligurie que se trouve le bar de la famille Zaniolo !

Florian Giunta



Lire aussi