31ème journée : la Juventus peut enfoncer le clou ; lutte à distance entre l’Atalanta, l’Inter et la Lazio

Par Sébastien Madau publié le 07 Juil 2020

La physionomie de la Serie A post-confinement propose des matchs tous les trois jours et permet d’approcher du verdict à vitesse grand V. Pour le Scudetto, il y a une semaine tout était encore possible, entre la Juventus, la Lazio et l’Inter. Mais dès ce soir, les Bianconeri peuvent faire un grand pas vers le titre.
En effet, une victoire à San Siro face au Milan AC, en match avancé mettrait la pression sur ses poursuivants se battant pour une qualification en Champions League : Inter, Atalanta et Lazio. Les trois se tiennent en 5 points (Lazio 68, Inter 64, Atalanta 63) mais la dynamique se trouve du côté des Bergamasques. La correction subie à domicile par les Laziali face au Milan (0-3) a laissé des traces. Tout comme la punition cynique reçue par les Interistes face à Bologna. Un scénario hypothétique (victoire de la Juventus et défaite de la Lazio à Lecce) propulserait la Vieille Dame à 10 points. Une issue toutefois loin d’être acquise. Même irrégulier, le Milan peut créer des problèmes au Turinois tandis que les Giallorossi, en pleine déconfiture (5 défaites d’affilée) auront du mal à inquiéter les Romains.
Pour l’Europa League, cela va visiblement se jouer là encore entre un trio : l’AS Roma, le Milan AC et le Napoli. Avec 3 défaites de rang, la Roma (5e, 48 points) panique, rejointe par le Napoli (6e, 48) qui a engrangé 12 points sur 15 et les Rossoneri (7e, 46 points). Les Napolitains ont, sur le papier, le calendrier le plus facile en se déplaçant à Marassi face au Genoa.
Il faut descendre en bas du classement pour voir d’autres situations tendues. Le sort de la Spal semble scellé (-8 points du premier non relégable). En revanche, avec sa victoire face au Hellas, Brescia revoit poindre un petit espoir de sauvetage (-6) et devra l’emporter face à un Torino en plein doute (4 défaites sur les 5 derniers matchs).

On veut voir…

…si la Juventus va saisir l’occasion : Ce n’est pas la Juventus omnipotente des saisons passées. Mais force est de constater qu’elle est aidée par ses poursuivants qui lâchent prise les uns après les autres. Aura-t-elle le caractère pour s’imposer ce soir a San Siro face au Milan et prendre ainsi une véritable option sur le Scudetto ?

…si le Torino va boucler sa spirale infernale : L’éloignement de Walter Mazzarri du banc granata était censé redonner un coup de booster au Toro pour tenter d’accrocher miraculeusement une place en Europa League. Cinq mois après l’arrivée de Moreno Longo, le Torino s’effondre et regarde désormais derrière lui (+6 points sur le premier relégable) pour éviter les mauvaises surprises.

…si Immobile va remettre la Lazio sur les rails : Le capocannoniere de Serie A était samedi impuissant dans la tribune officielle de l’Olimpico en regardant la déroute des siens face au Milan et par conséquent la Scudetto s’éloigner. Seule une défaite des Bianconeri face au Milan pourrait leur redonner espoir. A condition de recommencer à faire parler la poudre contre Lecce.

…si Mario Balotelli va rejouer : « Super (?) » Mario a repris le chemin de l’entraînement ce lundi avec ses co-équipiers. Un petit événement en soi au vu de la situation conflictuelle avec le président Massimo Cellino qui souhaite le licencier, tandis que le joueur a attaqué le club pour salaire impayé. En attendant que la justice tranche, l’homme s’entraîne, normalement. Difficile pourtant d’imaginer qu’il soit convoqué face au Torino. Même si ce match est décisif dans la course au maintien et que Balotelli serait plus qu’utile pour sortir de la zone rouge.

La petite histoire cocasse

Face à l’Inter, le Hellas court après la victoire depuis 28 ans. Or, la 31e journée se conclut justement jeudi avec un Hellas-Inter. Une énième occasion pour les Véronais de conjurer le sort. En effet, dans leur histoire, ils ne sont parvenus à l’emporter en championnat face à l’Inter qu’à 4 reprises. La dernière victoire remonte au 9 février… 1992 (1-0, but de Ezio Rossi) à domicile. Le Hellas n’a, en revanche, jamais réussi à s’imposer à San Siro face aux Nerazzurri.

Sébastien Madau



Lire aussi