30ème journée : Icardi vers le retour, le Milan AC en quête de rachat, duel Sirigu/Quagliarella

Par Sébastien Madau publié le 02 Avr 2019

Si le titre est joué, le suspens est à son comble à tous les étages de la Serie A. Duel à distance entre les Milanaises. Le Milan AC ouvre cette journée en recevant l’Udinese. Les Frioulan se révèlent être des adversaires épineux, venant de connaître le déclic psychologique après l’arrivée du 3e entraîneur de sa saison Igor Tudor. A Marassi, l’Inter tentera de conjurer le sort face au Genoa et sortir de sa série de 5 défaites consécutives en championnat sur ce terrain. Le Grifoni tenteront de faire perdurer la tradition, en rééditant la performance d’il y a 15 jours face à la Juve (victoire 2-0). Une Juventus qui se rend en Sardaigne dans un environnement hostile, à un moment clé de la saison. Cela fait près de 10 ans que les Turinois n’ont plus été battus par Cagliari (0-2 en novembre 2009). A cette époque, les Sardes étaient entraînés par un coach débutant, un certain… Max Allegri ! Ce qui fut une affiche sera mercredi une opposition entre deux équipes en plein doute. La Roma ne sait plus si regarder devant pour espérer accrocher la Champions League (-4 du Milan) ou se consacrer à l’Europa League. Mais outre l’aspect comptable, les Romains auront à coeur de faire oublier la correction reçue ce weekend à l’Olimpico face au Napoli (1-4). La Fiorentina semble la victime idéale. Les hommes de Pioli restent sur 5 matchs sans victoire, écartant ainsi tout rêve d’Europe. Enfin, il sera intéressant de savoir si Bologna saura enchaîner avec une 4e victoire consécutive et confirmer sa sortie de la zone de relégation. A domicile, l’Atalanta, obnubilée par l’Europe, ne laissera pas faire.

On veut voir

– La gestion pré-Ajax de Max Allegri : Quelle sera la physionomie du 11 de départ de la Juventus ce soir à la Sardegna Arena, pour ce match contre un Cagliari 13e alors que se profile dans 9 jours le 8e de finale aller de Champions League contre l’Ajax? Il est probable que Max Allegri fasse quelque peu tourner son effectif ce qui permettrait à Moise Kean par exemple d’enchaîner une nouvelle titularisation. Ronaldo ne devrait pas être de la fête. Attention toutefois à ne pas trop sous-estimer les Sardes qui restent redoutables à domicile et ne feront aucun cadeau à leurs adversaires. A trop vouloir jouer la prudence, et risquer la tuile, il ne faudrait pas que les Bianconeri se mettent gratuitement le doute dans les esprits.

– La faculté de réaction du Milan : Après une folle série qui lui a permis de remonter à la 3e place, nous revoilà avec un Milan dans le doute après ses deux défaites dans le derby (2-3) et contre la Sampdoria (0-1). Du coup, Super Gennaro se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques. La clé pourrait venir de son attaquant Piatek. En effet, c’est lorsque le Polonais s’est arrêté de marquer que les défaites sont apparues. Sans oublier les hésitations de son gardien Donnarumma. Il n’est jamais trop bon d’être dépendant d’un seul joueur. Mais à 9 journées de la fin ce n’est pas maintenant que Gattuso sortira du chapeau un projet collectif. Les Milanais se doivent d’aller à l’essentiel, pour ne viser qu’un seul objectif: la qualification en Champions League.

– Le retour de Icardi : Après 50 jours d’absence, l’Inter pourrait revoir mercredi le retour de son désormais ex-capitaine Mauro Icardi. Dans le groupe pour commencer. Un événement en soi. En près de deux mois d’absence, l’équipe a montré qu’elle savait évoluer sans son Argentin, même si un retour en grande forme d’Icardi serait un atout majeur dans la course à la Champions League. Dimanche, après la défaite à domicile contre la Lazio, son entraîneur Luciano Spalletti n’a pas mâché ses mots contre le comportement du joueur; préférant privilégier le collectif et l’ambiance de son vestiaire. Au-delà des polémiques, objectivement, tout le monde dans la maison nerazzurra a intérêt à ce que le come-back soit gagnant.

La petite histoire cocasse

Soixante-huit ans à eux deux mais du talent à revendre. Lors de ce Torino-Sampdoria, un match dans le match opposera Salvatore Sirigu (32 ans) à Fabio Quagliarella (36). C’est avec plaisir qu’on les a vus titularisés face au Liechtenstein avec la Nazionale. Demain, le face-à-face risque d’être chaud, entre le meilleur buteur du championnat (21 buts en 28 matchs) et celui qui a conservé sa cage inviolée durant 599 minutes au coeur de la 5e défense du championnat. Mais qui aura en face la 5e attaque. Pan !

Sébastien Madau



Lire aussi