2ème journée de Serie A : avalanche de buts, la Juve au bout du suspense, Inter et Toro dans le bon wagon

Par Romain Simmarano publié le 02 Sep 2019

Cette deuxième journée de Serie A a confirmé la formidable tendance initiée par la première. Avec ses 32 buts, cette cuvée fait à peine moins bien que la précédente qui en avait totalisé 33. Une nouvelle fois, c’est la preuve d’une excellente santé offensive de la Serie A, mais aussi des fragilités défensives de ce début de saison.

La sensation était bien à Turin : 3-0 pour la Juventus à l’heure de jeu, un retour exceptionnel à 3-3 des Napolitains, pour un but décisif marqué contre son camp par Koulibaly (4-3). Ce scénario fou, jusqu’au bout du suspense et de la tension, permet à la Juventus d’enchaîner une deuxième victoire en deux matches. Le décollage est réussi.

Le derby romain aura lui aussi connu sa part de folie, avec une avalanche de frappes sur les poteaux de part et d’autre. Mais le score final est moins reluisant: les deux Romaines se quittent sur un 1-1 qui n’arrange personne, fixant la Lazio à quatre points et la Roma à deux points.

Les deux équipes milanaises, de leur côté, engrangent. L’Inter sort victorieuse du piège de Cagliari (2-1) et totalise elle aussi six points, tandis que le Milan AC gagne (1-0) face à Brescia sans vraiment se rassurer. Cela permet au moins à la bande de Giampaolo de ne pas sombrer immédiatement dans une crise comptable.

A noter aussi, la belle constance du Torino, troisième équipe à six points avec l’Inter et la Juventus. Une très jolie victoire 3-2 sur le terrain de l’Atalanta permet aux hommes de Mazzarri de clairement s’affirmer en ce début de saison.

On a aimé

Le superbe match de Higuain : Clairement pas en odeur de sainteté depuis son retour à Turin, l’Argentin a clairement fait taire ses détracteurs! Efficace, participant au jeu et définitivement revenu à de belles intentions, il a par sa performance marqué de précieux points.

Le triplé de Berardi : C’est le premier triplé de cette saison en Serie A! Domenico Berardi, dont on attend depuis longtemps l’explosion, aura au moins marqué les esprits lors de cette journée. Il lance parfaitement Sassuolo face à la Sampdoria et donne 3 points importants à son équipe.

Donnarumma sauve la baraque : Malgré la faiblesse relative de son adversaire, le Milan AC aurait même pu laisser échapper les trois points. Mais il y avait un homme, décisif comme souvent, pour contrer miraculeusement deux tentatives de Sabelli et Ayé. Un véritable patron

L’ovation du Stadio Dall’Ara à son héros: Pour sa première à domicile depuis son diagnostic de leucémie, Sinisa Mihajlovic a été dignement ovationné par son public. A la clef, une victoire 1-0 du Bologna face à la SPAL.

Le moment de la journée

Dans la probable future lutte pour le maintien, un match déjà décisif s’est déroulé dimanche, avec la courte mais précieuse victoire de Verona à Lecce (1-0). La situation aura été débloquée par un excellent Matteo Pessina, à la 81e minute. On sait d’avance que ce type de victoire finit par coûter très cher au perdant, et rapporter beaucoup au gagnant, lorsque l’on fait les comptes en fin de saison. Nous avons donc vécu un grand moment, d’ores et déjà, peut-être sans le savoir dans cette saison.

Mis en lumière

Héros de la Juventus malgré lui, Kalidou Koulibaly portait une grande tristesse sur son visage. En marquant contre son camp, il permet aux Turinois d’empocher trois points déjà décisifs pour le titre, alors que les siens avaient réussi une superbe remontée dans ce match. Evidemment, le Sénégalais peut s’en vouloir. Cependant, ces faits de jeu se trouvent toujours sur le chemin des grands joueurs, à commencer par les grands défenseurs.

Et ce n’est donc pas un hasard si tout le club napolitain, de ses coéquipiers aux supporters en passant par la direction, a tout de suite affiché sa solidarité avec le joueur. La preuve que le natif de Saint-Dié-des-Vosges est bien devenu, en l’espace de quelques saisons, un vrai symbole du Napoli que personne ne songerait à lâcher au moindre coup dur. Il faudra s’en relever, mais l’essentiel est bien là.

Romain Simmarano

Rédacteur



Lire aussi