28ème journée : L’Inter et Sassuolo contraints au repos, un bouillant Roma-Napoli pour la course à l’Europe, deux matchs de la peur dans le bas de tableau

Par Ben Soffietti publié le 19 Mar 2021
Crédits

Après une semaine européenne très compliquée avec une seule qualification pour trois éliminations, le championnat reprend ses droits ce weekend pour la dernière fois du mois, puisque dès lundi, les internationaux retrouveront leurs sélections. Mais la Covid-19 fait des siennes puisqu’avec plusieurs joueurs touchés, l’Inter ne pourra jouer sa rencontre contre Sassuolo, programmée samedi.

Cette 28ème journée commencera par trois rencontres cruciales dans la course au maintien. Parma, 19ème, qui a mis fin dimanche dernier à une série de 17 rencontres sans victoire en battant l’AS Roma, accueille le Genoa ce vendredi. Demain, Bologna se déplacera sur la pelouse de la lanterne rouge Crotone, qui comptent huit points de retard sur le Torino, vainqueur au finish de Sassuolo mercredi et premier non relégable, qui ira à Gènes, affronter la Sampdoria, dimanche. Cagliari et le Spezia Calcio s’affronteront dans une rencontre qui pourrait changer le destin de ces deux équipes : les Sardes comptent quatre points de retard sur les Ligures et une victoire leur permettrait de se relancer totalement.

Dimanche, les poursuivants de l’Inter, déjà relégués à neuf points, entrent en piste. Un alléchant Atalanta-Hellas ouvrira le bal, entre Gasperini et son élève Juric, à 12h30. A 15h00, les autres clubs éliminés de la Champions League chercheront à se rassurer et à redonner un peu de baume au cœur à leurs tifosi. La Lazio sera sur le terrain d’une Udinese invaincue depuis un mois alors que la Juventus voudra enfoncer Benevento qui n’avance plus et n’a gagné qu’une seule fois en 2021, c’était le 6 janvier… À 18h00, le Milan AC voudra relancer la machine après ses revers à domicile contre le Napoli et Manchester United, en allant gagner contre une Fiorentina qui connaît un regain de forme. Enfin, la Roma, regonflée à bloc suite à sa qualification européenne, voudra laver l’affront du match aller, où le Napoli lui avait marché dessus (4-0).

On veut voir :

La Roma et le Napoli se battre pour la Champions League : Dans le top 4 depuis le début de l’année, la Roma vit une année 2021 mitigée sur le plan national, ce qui a eu pour conséquence immédiate de pousser la Louve hors des places qualificatives pour la Champions League. Depuis la semaine dernière le Napoli, lui est passé devant. Pour Fonseca et ses hommes, le match aura donc trois enjeux : enfin battre une grosse cylindrée, effacer la déroute du match aller et surtout doubler le Napoli et mettre la pression sur l’Atalanta pour la quatrième place. Cependant, les Partenopei n’iront pas à Rome la fleur au fusil.

La suite du duel à distance entre les bomber : Le weekend dernier, les attaquants ont brillé. Lukaku et Lautaro avec l’Inter, Muriel pour la Dea ou même Simy et Vlahovic, tous avaient sorti la poudre à canon. Et même Ronaldo, qui avait son triplé, renforce sa place de Capocannoniere. Ils seront une nouvelle fois attendu ce weekend, même si les gâchettes de l’Inter ne seront pas de la partie.

La manière avec laquelle le Milan AC, la Lazio et l’Atalanta retrouvent le championnat : Contre des cadors européens, Biancocelesti et Nerazzurri sont logiquement sortis de la Champions League. Quant au Milan AC, une déception réelle même si l’objectif annoncé reste le top 4. Mais la saison n’est pas terminée. L’Atalanta est actuellement quatrième mais elle a le Napoli et la Roma dans le rétroviseur, tandis que la Lazio, malgré six points de retard sur la Dea, peut toujours revenir si elle réalise une belle série. Immobile était sur le banc contre le Bayern, un indice quant aux projets d’Inzaghi. Enfin, les Rossoneri iront à Florence après deux revers consécutifs. C’est la deuxième fois de la saison que cela se produit. Attention, la Juventus est en embuscade !!!

La petite histoire cocasse :

Le weekend dernier, sur la pelouse du Genoa, Luca Gotti, l’entraîneur de l’Udinese, en enlevant Bonifazi de son onze, a aligné une équipe composée uniquement de joueurs étrangers. Une première cette saison et même une première depuis quasiment deux ans, une rencontre opposant le Napoli à … l’Udinese. Sauf que ce jour là, c’étaient les Partenopei qui évoluaient sans italien. Cette saison, quatre autres clubs avaient aligné des équipes avec dix étrangers : Bologna, Parma, l’Udinese et la Fiorentina. De plus, selon un rapport de Calcio e Finanza, la part des joueurs italiens en Serie A ne s’élève plus qu’à 40.3% sur la saison 2020-2021. De quoi réduire fortement le vivier disponible pour le sélectionneur de la Nazionale.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles