28ème journée : La Juventus perd gros, le Milan AC se reprend, la course au maintien s’emballe

Par Yacine Ouali publié le 22 Mar 2021
Crédits

Une nouvelle fois pleine de rebondissements, la 28ème journée de Serie A a rebattu certaines cartes, contenté certains et attristés d’autres. Le spectacle a été au rendez-vous malgré l’ambiance morose après la désastreuse fin de campagne européenne pour les clubs italiens, sauf l’AS Roma.

Les hostilités ont été lancées par un joli Parma-Genoa, qui a donné à voir le premier (magnifique) but de Pellè en Serie A depuis plus de 3000 jours, auquel a répondu Scamacca par un doublé tout aussi joli, offrant la victoire à un Genoa qui commence à voir le maintien.

Samedi, la course au sauvetage était encore au menu, avec des joueurs de Crotone décidément incorrigibles. Menant 2-0 contre Bologna, ils ont été incapables de tenir le résultat et ont perdu gros (3-2). Un nouveau résultat difficile pour un club joueur, mais trop irrégulier. Même sentiment pour Cagliari, encore défait par le Spezia (2-1). En bas, ça commence à se dégager, avec 4 clubs qui se battent pour survivre et d’autres qui commencent à respirer.

La journée de dimanche a lancé les hostilités dans le haut de tableau. Dans un 4-2-3-1 inhabituel, l’Atalanta s’est vite adaptée et a disposé d’un Hellas qui n’y arrive plus (3 défaites d’affilée). À Turin, la Juventus a tout tenté mais a perdu gros contre un Benevento chanceux mais aussi méritant, avec 4 points sur 6 obtenus contre les champions cette saison. Le titre semble définitivement perdu pour les turinois.

Battu par la Sampdoria, le Torino a une fois de plus fait l’étalage de son inconstance. Chez les autres gros, les laziale se sont sortis du piège Udinese, et le Milan AC a battu la Fiorentina dans un match fou, grâce au retour de Bennacer et à un but de l’éternel Ibrahimovic. Le Napoli est enfin allé s’imposer face à l’AS Roma pour confirmer son regain de forme, alors que les romains, uniques espoirs italiens en Europe, n’y arrivent toujours pas contre les gros en championnat.

On a aimé

Le doublé de Scamacca : le temps passe et Scamacca s’impose petit à petit comme un taulier en devenir de la Serie A. Magnifique doublé pour le buteur du Genoa, tout en finesse et en précision. Les gros vont se l’arracher.

La résilience de Benevento : on a vu à la fin du match ce que la victoire signifiait pour Inzaghi et ses hommes. Pliant sans jamais rompre contre la Juventus, Benevento a montré courage et valeur, et mériterait vraiment de se maintenir.

L’intelligence tactique de l’Atalanta : pas aidé par les blessures, Gasperini sentait son système à 3 défenseurs vaciller. Son passage en 4-2-3-1 a été une réussite, et ses joueurs s’y sont adaptés de manière exemplaire. Une piste à explorer pour l’avenir.

Le moment de la journée

C’est un long ballon qui marquera l’histoire. À la réception de cette galette de Kjaer, Ibrahimovic a marqué son 15ème but en championnat cette saison, devenant le plus vieux joueur à atteindre ce total de l’histoire de la Serie A, à 39 ans et 169 jours. Quand on vous dit qu’il est éternel…

Mis en lumière

Comment ne pas parler de Graziano Pellè. Véritable (et rare) globe-trotter du football italien, le joueur héros de l’Euro 2016 a marqué un but magnifique contre le Genoa. Ce qui est seulement le deuxième but de sa carrière en championnat survient… 3379 jours après son premier. C’était contre Lecce en décembre 2011, déjà avec Parma. Belle statistique donc pour Pellè, qui revient à ses premières amours et retrouve les joies du calcio. Comme quoi, même 10 ans de séparation ne peuvent vaincre toutes les relations.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Yacine Ouali



Derniers articles