25ème journée : La Juventus assure, la Lazio reste au contact, quatre matches annulés à cause du coronavirus

Par Yacine Ouali publié le 24 Fév 2020

Cette semaine, l’actualité de la Serie A a malheureusement été reléguée au second plan à cause de l’épidémie de coronavirus qui touche durement le nord de l’Italie (quelques morts confirmés, 150 cas recensés). Quatre rencontres ont ainsi été annulées : Hellas-Cagliari, Torino-Parma, Atalanta-Sassuolo et Inter-Sampdoria.

Du reste, tandis que vendredi le Napoli se rassurait contre Brescia, la Juventus et la Lazio ont engrangé, et le Milan AC a buté sur une belle Fiorentina, réduite à dix. Triste week-end dans une Italie en mal de matchs.

On a aimé

Le sérieux de la Juventus : appliquée sans être particulièrement inventive, la Juventus a fait de la Juventus contre la SPAL, sans briller, mais en gagnant, avec un Ramsey retrouvé, un Cuadrado omniprésent et un Ronaldo record (buteur dans onze matches consécutifs). Important en vue d’une semaine européenne.

L’abnégation de la Fiorentina : réduite à dix suite à l’expulsion litigieuse de Dalbert, la Fiorentina a su revenir dans un match qui semblait lui échapper contre le Milan AC. Menés par de virevoltants Chiesa et Vlahovic, les Florentins auraient même pu s’imposer sans le superbe arrêt de Begovic (remplaçant d’un Donnarumma blessé) sur Cáceres en fin de match.

Les performances des clubs romains : engagée dans une folle épopée vers le Scudetto, la Lazio a tremblé mais a fini par s’imposer contre le Genoa. Immobile, encore et toujours buteur, mène les siens vers un potentiel titre, qui leur échappe depuis 2000. Du côté de l’Olimpico, l’AS Roma a réalisé sa plus belle performance depuis bien longtemps, en dominant Lecce 4-0, sans fioritures ni erreurs.

Le moment de la journée

Plus habituée au ventre mou qu’autre chose, Bologna a prouvé qu’il faudrait compter sur elle dans la course à la Europa League. Engagée dans une belle saison, l’équipe de Mihajlovic a sauvé le point du nul (1-1) contre l’Udinese grâce à l’égalisation tardive de Rodrigo Palacio. Bologna entretient ainsi un rêve européen un peu fou, à deux points du Napoli, qui détient avec sa 6ème place le dernier sésame continental (sauf si la 7ème place devient européenne grâce à la Coppa Italia).

Mis en lumière

Forcément, Cristiano Ronaldo. En marquant lors de son onzième match consécutif, le Portugais a égalé le record établi par Batistuta en 1994-1995 et par Quagliarella la saison dernière. Le joueur phare de la Juventus tentera de prendre seul le record en marquant un but la semaine prochaine – si le match est maintenu – contre l’Inter, lors d’un derby d’Italie qui s’annonce déjà bouillant.

Sur Twitter, Batistuta a félicité Ronaldo tout en le taquinant gentiment, arguant qu’il avait établi son record sans bénéficier entre-temps d’un match de repos, au contraire de Ronaldo qui n’a pas joué contre Brescia la semaine dernière.

Yacine Ouali



Lire aussi