24ème journée : La Lazio renverse l’Inter, Parma rêve d’Europe, l’Atalanta bat et distance l’AS Roma, le Milan AC ne lâche rien

Par Simon Cailloux publié le 18 Fév 2020
Lazio-Inter 2020

La 24ème journée de Serie A s’est achevée hier, et le moins que l’on puisse dire c’est que le week-end aura été lourd de conséquences ! Un nouveau leader, deux confrontations directes et des buts dans 9 des 10 matchs joués, les fans de Calcio ont vécu un week-end riche en émotions.

Le premier enseignement concerne la lutte pour le Scudetto, puisque la Juventus a repris la tête grâce, notamment, à sa victoire 2-0 contre Brescia. Des Bianconeri qui ont dû faire sans Cristiano Ronaldo, laissé au repos. Cela n’a toutefois pas empêché les hommes de Sarri de faire le plein de confiance, dix jours avant le huitième de finale aller de Champions League face à l’Olympique Lyonnais.

Autre fait notoire de cette 24ème journée, l’importante victoire de l’Atalanta sur l’AS Roma. Malgré l’ouverture du score d’Edin Džeko, c’est bel et bien les Lombards qui se sont imposés dans ce duel pour la quatrième place, qualificative pour les barrages de Champions League. Les Giallorossi enchaînent un nouveau revers et voient petit à petit les espoirs de C1 s’envoler, au profit de la Dea.

Enfin, on notera aussi les victoires du Genoa et de Lecce, capitales dans la lutte pour le maintien. Les Rossoblù ont défait Bologna (0-3), réduite à 9 après deux cartons rouges. Cette victoire permet au Grifone (18e) de recoller à un point de son voisin, la Sampdoria (17e). Lecce (16e) s’est également imposé (2-1) face à la SPAL, qui n’a pu compter sur un effet Di Biagio.

On a aimé

Le coup-franc de Dybala : l’attaquant argentin a grandement participé au succès des siens sur la pelouse de l’Allianz Stadium, avec un splendide coup-franc logé côté gardien.

La victoire de Parma : un nouveau succès qui permet aux Émiliens, septièmes, d’être à égalité de points avec l’Hellas, sixième. Les Parmesans peuvent donc rêver d’Europe, d’autant plus que la 7e place pourrait devenir européenne.

Le festival de la Fiorentina : la Viola s’est largement imposée 5-1 sur la pelouse de la Sampdoria. Une victoire qui permet aux hommes de Iachini d’enterrer une série de trois matchs sans victoires. À noter, une nouvelle bonne performance de Federico Chiesa, qui a doublé son compteur buts en l’espace de deux matchs.

Le moment de la journée

Il est souvent dit que l’enjeu tue le jeu. Mais la Lazio et l’Inter ont démontré dimanche que l’inverse était tout à fait possible. Le match phare de la 24ème journée a laissé place à une vraie rencontre de haut niveau avec un duel tactique plaisant, conclu par trois buts et du suspense de bout en bout. L’Inter avait pourtant ouvert le score grâce à Ashley Young (44′), encore une fois à son avantage.

Mais les Laziali n’ont rien lâché, et avec un Stadio Olimpico à l’unisson, les Biancocelesti ont renversé la vapeur, tout d’abord par un pénalty de l’inévitable Ciro Immobile (50′), puis grâce au pied gauche de Sergej Milinković-Savić (69′). Ce succès permet à la Juve de repasser en tête, mais aussi à la Lazio de devenir le premier poursuivant. L’Inter elle, se retrouve troisième, à trois petits points des Piémontais. Le suspense s’agrandit, là où les jeux sont déjà faits dans la plupart des autres championnats.

Mis en lumière

120. C’est désormais le nombre de buts inscrits par Dries Mertens avec le Napoli. L’attaquant belge a permis aux siens de s’imposer sur le plus petit des scores face à Cagliari. Avec ce 120ème but, Mertens n’est plus qu’à une longueur du meilleur buteur de l’histoire du club, Marek Hamšík.

Il reste donc 14 journées au natif de Louvain pour passer devant son ancien coéquipier, lui qui devrait quitter le club à la fin de la saison.

Simon Cailloux

Rédacteur



Lire aussi