23ème journée : les gros au rendez-vous, fin de la disette pour l’Inter, Sirigu le Salvateur !

Par Théo Cé publié le 11 Fév 2019

L’Inter est décidément protégée par une force divine. Quand elle ne gagne plus aucun match pendant deux mois, tous ses concurrents trébuchent, souillent leur pantalon et n’aperçoivent la troisième place qu’à l’aide d’un télescope. Quand enfin, tous se réveillent, l’Inter se remet à gagner ! Cinq équipes jouent une interminable partie de « un, deux, trois, soleil« . Ainsi, l’Inter a retrouvé la victoire contre Parma (1-0), la Lazio a battu Empoli sur le même score, l’Atalanta a su renverser le match contre la Spal (2-1), et l’AS Roma et le Milan AC ont fait le spectacle en l’emportant 3 buts à 0, respectivement contre le Chievo et Cagliari.

Les Intéristes conservent leur avance devant un Milan qui récupère sa quatrième place. Le suspens reste entier mais le top 6 ou 7 commence enfin à se dessiner. La Sampdoria, le Torino et la Fiorentina auront probablement du mal à revenir dans la course à l’Europe même si rien n’est encore joué. Avec toutes les victoires précédemment citées, qui maintiennent le statu quo en haut du classement, il y a tout de même une équipe qui va passer un bon lundi, en bas. En effet, Frosinone, vainqueur surprise de la Sampdoria, voit tous ses concurrents battus ou tenus en échec ! Une fin de semaine on ne peut plus heureuse.

On a aimé

La fin du calvaire : En inscrivant le but de la victoire contre Parma, Lautaro Martinez n’a pas seulement redonné la victoire à l’Inter. Il a surtout mis fin à une impressionnante série de 366 minutes consécutives en Serie A sans marquer ! Le dernier but remontait au match contre Empoli, le 29 décembre dernier.

La fin du calvaire (chapitre 2) : Peu utilisé par le désormais ex-entraîneur de Bologna, Filippo Inzaghi, Mattia Destro était titulaire contre le Genoa (1-1) et a marqué, après 351 jours d’abstinence… La dernière fois, c’était le 24 février 2018, contre… le Genoa.

Piatek-Paquetà, décidément ! Le Milan AC s’en est encore remis à ses deux recrues hivernales pour triompher de Cagliari, chacun auteur d’un but. Le Brésilien a dédié le sien aux jeunes joueurs du Flamengo (son ancien club) décédés dans un incendie.

Le moment de la journée

La Juventus n’a pas eu trop de mal à se défaire de Sassuolo (3-0). Au cours du match, un intru s’est invité sur la pelouse. Torse nu, celui-ci est allé au devant de Ronaldo, imitant d’abord sa célébration : une performance qui n’a pas convaincu la star portugaise, à en juger par son faciès. La sécurité est vite intervenue pour évacuer l’artiste, qui aura au moins réussi à approcher son idole et à lui parler.

Mis en lumière

Des occasions, un but annulé, des sauvetages, la barre transversale : le spectacle était au rendez-vous dans le duel qui opposait le Torino et l’Udinese. Si les premiers se sont imposés 1 but à 0, ils le doivent en partie au Salvateur Sirigu, qui a repoussé un penalty tiré par De Paul. C’est le cinquième penalty arrêté par Sirigu sur les sept derniers subis en Serie A ! Le spécialiste.

 

Théo Cé

Rédacteur



Lire aussi