22ème journée : Un choc à Rome pour la Champions League, le Napoli et l’Inter à la relance !

Par Matthieu Pianezze publié le 02 Fév 2019

Allez, c’est reparti pour un tour en Serie A avec une 22ème journée qui s’annonce passionnante à bien des égards. Aujourd’hui, une première affiche du côté du San Paolo (qui risque encore une fois de sonner creux) avec le Napoli qui reçoit une Sampdoria en pleine course à la quatrième place. Les hommes d’Ancelotti avec treize points d’avance sur le quatrième vont dérouler en championnat, et tout miser sur l’Europa League après l’élimination en coupe cette semaine.

Dimanche, l’Inter accueille Bologna dans un match qui vaut très cher pour les deux équipes. En effet, les hommes de Spalletti semblent à la dérive dans le jeu et dans l’envie. Les défaites en Serie A face aux Torino et en coupe face à la Lazio ont fait très mal au moral des troupes et des tifosi. En face, s’avance une équipe en grande souffrance qui vient de débarquer son coach Pippo Inzaghi après l’humiliation subie à domicile face à Frosinone dimanche dernier. 10 ans après un premier passage au club, Mihajlovic a été nommé pour tenter de sauver le club d’une relégation en Serie B.

Enfin, en soirée tous les regards seront tournés vers l’Olimpico pour un AS Roma-Milan AC fondamental dans la course à la Champions League. L’AS Roma qui s’est faite déchiquetée en coupe face à la Viola 7-1 après avoir gâché un avantage de 3 buts le week-end dernier face à l’Atalanta joue très gros. Les tifosi sont en colère et Di Francesco n’a plus le droit à l’erreur avec un mois de février qui s’annonce intense. Les rossoneri eux vont mieux et Gattuso a repris du poil de la bête avec Paquetà qui apporte sa qualité au milieu et un Piatek déjà adopté. La dynamique est bonne et une victoire lancerait définitivement le Milan vers son objectif de retrouver sa coupe d’Europe.

On veut voir

Quagliarella et Zapata marquer encore et encore : Les deux hommes en forme de Serie A ce sont eux ! L’Italien qui vient de fêter ses 36 ans en étant rappelé par Mancini en Nazionale et le colombien qui continue de marquer match après match, en martyrisant les défenseurs adverses avec sa puissance incroyable.

Le jeu explosif de la Fiorentina : En feu offensivement actuellement avec Chiesa et Muriel en pleine bourre, les hommes de Pioli restent sur une série impressionnante de 16 buts inscrits en 4 matchs toutes compétitions confondues. En misant sur un jeu de transition très rapide avec des ailiers qui font la différence cette Viola est explosive.

Une Vieille Dame plus clinquante avant l’Europe : La meilleure chance italienne en Champions League se doit de reprendre un peu de confiance dans son jeu. Avant d’affronter la muraille de l’Atletico Madrid, la Juve reste sur deux prestations trop ternes dans l’utilisation du ballon face à la Lazio et à l’Atalanta. Cristiano Ronaldo a même semblé agacé par le manque de ballons reçus proche de la surface.

La petite histoire cocasse

Après avoir connu l’enfer de la faillite financière Parma et la Juventus l’enfer de la Serie B, les deux clubs se retrouvent ce soir pour un match qui sent bon les années 90. Des années durant lesquelles la Serie A dominait le football européen de part la qualité de son championnat et ses résultats en coupe d’Europe. Parma pouvait aligner des Buffon, Thuram, Cannavaro, Veron ou encore Crespo alors que la Vieille Dame pouvait dégainer des Del Piero, Zidane, Davids ou Inzaghi. A l’heure actuelle, la Juve domine le foot italien de la tête et des épaules grâce à une gestion optimale à tous les niveaux tandis que Parma aidé par des entrepreneurs locaux, se reconstruit vite et bien en réalisant un joli début de saison qui devrait lui permettre de renouveler son bail en Serie A sans problème, et ainsi définitivement redonner vie à une institution de ce championnat.

 

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi