21ème journée : le Milan AC et l’Inter poursuivent leur tête à tête, la Juventus menace, le Napoli en crise

Par Christophe Mazzier publié le 08 Fév 2021
Crédits

Cette 21ème journée nous aura offert un très beau spectacle. 28 buts ont été marqués sur les terrains de Serie A. Si le Milan AC et l’Inter continuent leur tête à tête au sommet du classement, la Juventus, en surpassant l’AS Roma, réalise un coup de force et envoie le signal à tous qu’ils sont maintenant de sérieux prétendants à leur succession.

La scène s’est ouverte vendredi sur une superbe affiche entre la Fiorentina et l’Inter (0-2). Privé de Ribery, la Viola s’en est remise à un autre français en attaque, Valentin Eysseric. Mais ce dernier et ses coéquipiers n’ont rien pu faire face à une équipe intériste, désormais bien rodée, et sérieuse prétendante au Trône.

Le Milan AC était donc sous pression à la veille de recevoir Crotone (4-0), mais les hommes de Pioli n’ont pas failli, emmenés par un Ibrahimovic (qui dépasse au passage la barre des 500 buts en carrière) et un Rebic déchaîné, tous deux auteurs d’un doublé. Les Milanais finissent en tête du classement à l’issue de cette journée, un rang qu’ils « squattent » depuis la 4ème journée maintenant.

La grosse affaire de cet épisode dominical est à mettre au crédit de la Juventus qui grappille un rang en surpassant ses concurrents du jour, l’AS Roma. Si la Juventus a été irrésistible cette semaine, après le bon résultat ramené en Coupe face à l’Inter, elle le doit en grande partie à sa star portugaise qui semble confirmer l’adage qui veut que le portugais revienne en forme en février.

Dans les autres matchs, le Napoli n’a pas trouvé la bonne formule face à un Genoa qui revit depuis l’arrivée de Ballardini sur le banc (2-1). Malgré une domination certaine, et une possession de balle en sa faveur (66%), l’efficacité n’était pas au rendez-vous, et Gattuso semble plus que jamais sur la sellette. La Lazio s’est débarrassée difficilement de Cagliari grâce à Immobile, et reste dans la course à la Champions, la Sampdoria a fait un match nul face au Benevento, grâce à un but de Balde (4ème but en 10 matchs), l’Udinese plonge un petit peu plus le Hellas dans la crise (2-0), qui connait sa 3ème défaite en 4 matchs, le Sassuolo également n’entrevoit plus la lumière depuis 5 matchs et est défait par La Spezia (1-2).

On a aimé

L’attitude de la Juventus : Les hommes de Pirlo semble avoir retrouvé la confiance en eux, et Ronaldo sa joie. Le coach a réussi à équilibrer son équipe, à donner de la joie à Ronaldo, il a également retrouver sa charnière gagnante, Chiellini-Bonucci, tout ça est de bon augure avant la reprise de la Champions League.

Le superbe but de Barella : Le Sarde débloque un match qui aurait pu être piège pour les Nerazzurri. Le milieu de terrain italien confirme sa montée en puissance sous les ordres de Conte. C’est de très bon augure pour la Squadra Azzurra, qui possède l’un des meilleurs milieux aujourd’hui.

Le sourire de Mihaljovic  (0-3) : On n’a pas forcément aimé la défaite de Parma face à Bologna (0-3), qui a du mal à renouer avec la victoire malgré des investissements lourds lors de l’intersaison (8ème défaites en 9 matchs), mais parce que Mihaljovic commençait à être contesté, et qu’on a pas envie qu’il le soit. En plus avec Barrow en pointe, et auteur d’un doublé, son équipe a peut-être trouvé, enfin, un buteur.

Le moment de la journée

Le match fou entre le Torino et l’Atalanta avait tous les ingrédients pour être le match de la journée. Après avoir marqué les 3 buts lors de 20 premières minutes de jeu, l’Atalanta est retombée dans ses travers, qui lui réussissent pourtant souvent, même si cette fois-ci ils n’ont pas réussi a marqué un but en plus que ses adversaires. La Remontada aura été faite au forceps. Un penalty raté par Belotti mais finalement transformé, un but dans les arrêts de jeu de la 1ère mi-temps, le 3ème but venant du nouvel entrant Bonazzoli en toute fin de match, un Sirigu à la peine, un geste de très grande classe de Fair Play de Belotti…

Mis en lumière

Parce qu’il n’y en aura peut-être plus beaucoup pour lui, nous avons choisi de mettre en lumière Goran Pandev. Le Macédonien de 37 ans, à l’ombre d’Ibrahimovic, démontre que les plus que trentecinquenaires ont encore des choses à montrer, et notamment des buts. Son doublé face au Napoli offre aux Grifoni leur 3ème victoire de suite, qui leur permettent de monter à la 12ème place.

Christophe Mazzier



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.