2 ans après, Parma est déjà aux portes de l’élite

Par Nadhem Korbi publié le 20 Juin 2017
Crédits

Que l’on soit juventini, milanais, interiste, romain, laziale ou autre, on a sans aucun doute un faible pour Parma. Ce club mythique du football italien qui a marqué les années 90, l’âge d’or du Calcio. Le jeu séduisant, l’armada des stars, les titres européens et même les couleurs semblables à celles de l’équipe nationale du Brésil, référence mondiale du football à l’époque. Asphyxié par de gros problèmes financiers en 2015, le club émilien est déclaré en faillite et devait recommencer son parcours de la Serie D (4ème division en Italie). L’événement a touché tous les amoureux du football italien. Ils craignaient de ne plus jamais voir ce club. Mais, grâce à 2 montées successives en 2 ans, les coéquipiers de Lucarelli évolueront la saison prochaine en Serie B. Un retour dans l’élite n’est plus donc un rêve. Peuvent-ils le réaliser lors du prochain exercice ? D’ici 1 an, vous aurez la réponse.

Une saison plus difficile que prévu

En Serie D, Parma était un cran au-dessus de tous ces adversaires. Sans perdre aucun match, les Gialloblu ont assuré facilement leur montée en Lega Pro (3ème division italienne). Toutefois, cette année, c’était plus dur que prévu. A part le niveau des adversaires, c’est surtout les problèmes en interne qui ont perturbé le club. La démission du président Nevio Scala puis le limogeage de l’entraîneur Luigi Apolloni étaient les gros points noirs de l’exercice. Heureusement que le directeur sportif, Roberto Faggiano, était là. Il n’a pas laissé le navire s’écouler. En décembre, il a fait appel à Roberto D’Aversa en tant qu’entraîneur avant de s’attaquer au mercato d’hiver. Faggiano a révolutioné l’équipe. Pendant la phase retour, Parma évoluait avec 7 joueurs, dans le 11 titulaire, qui ont été acheté en Janvier. Le club s’est donc qualifié pour le tournoi de play-off avant de le gagner et assurer la montée en Serie B. Certes, avec un peu de chance mais à la fin c’est le résultat qui compte. Roberto Faggiano restera, pour toujours, l’un des maillons forts de ce succès. Sans sa présence, c’était peut être impossible.

Une nouvelle ère commence

L’ambition des Parmesans est grande. Ils veulent faire une 3ème montée successive et accéder à la Serie A dès l’année prochaine. Toutefois, il faut s’attendre à des adversaires coriaces qui jouent souvent en 1ère division. Les Gialloblu ont donc commencé à renforcer leur équipe. Jusqu’ici, Parma s’est appuyé sur les entrepreneurs locaux pour trouver les ressources économiques. Mais, avec des demandes plus gourmandes en Serie B, ça risque de ne plus suffire. Les propriétaires ont donc décidé de vendre, contre 3 M€, 30% des parts du club pour la société chinoise Desports, un géant mondial du marketing et propriété du Jiang Lizhang qui a déjà acheté le club espagnol de Grenade. Les Chinois ont un programme pour investir directement 15 M€ afin d’être un gros morceau de la Serie B. Ces derniers temps, le nom de l’ancienne gloire du club, Hernan Crespo, circule comme étant le favori pour être le président du club vu sa bonne relation avec les nouveaux venus. L’investissement pourrait d’ailleurs s’accroître d’ici peu à 60%. Parma serait à ce moment le 3ème club italien qui passe sous pavillon à majorité chinoise. La suite ? L’avenir nous le dira.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles