1ère journée : la Serie A est déjà de retour, l’Inter et l’Atalanta dispensées

Par Matthieu Pianezze publié le 19 Sep 2020

Après une reprise estivale en lien avec la crise du Covid-19 qui a obligée la Serie A a se terminer en juillet dernier, le football reprend déjà ses droits ce week-end en Italie avec sept rencontres. La quasi totalité de celles-ci se dérouleront dans la tristesse logique d’un huis-clos. Seul deux matchs pourront accueillir une jauge minimalistes de 1000 tifosi.

C’est le stade Olimpico de Turin qui va avoir l’honneur d’ouvrir cette cuvée 2020/2021 à 18h00 avec deux équipes en souffrance la saison passée à savoir le Torino et la Fiorentina. En soirée, l’Hellas auréolé d’une excellente dernière saison et qui en a profité pour prolonger le contrat de son entraineur Juric reçoit une AS Roma qui avait bien tristement terminée sa saison avec une prestation cataclysmique en Europa League face au FC Séville. Dzeko annoncé sur le départ est bien dans le groupe retenu par Fonseca.

Dimanche, c’est un Parma orphelin de son coach d’Aversa et de son meilleur joueur Kulusevski qui reçoit le Napoli et son transfert de l’été à savoir le nigérian Victor Oshimen. A 15h00, le Genoa qui est encore une fois passé tout proche de la Serie B reçoit Crotone de retour dans l’élite pour un match dont les trois points seront immédiatement importants. A 18h00, le Sassuolo de De Zerbi qui pour le moment à conserver l’ensemble de sa colonne vertébrale accueille devant 1000 spectateurs Cagliari et son nouveau coach et ancien de la maison neroverde Eusebio Di Francesco. Dimanche soir, le champion en titre la Juventus et son attraction sur le banc Andrea Pirlo reçoit dans son antre une Sampdoria toujours guidée par ce vieux roublard de Ranieri.

Enfin, lundi soir le Milan AC après ses débuts tranquille en tour préliminaire d’Europa League jeudi tentera de bien lancer sa saison en battant un Bologna qui n’a pour le moment que fait très peu évoluer un effectif de qualité. Messieurs place au jeu, place au spectacle !

On veut voir

La première d’Andrea Pirlo sur un banc de touche : Il faut l’avouer, les début du maestro Pirlo champion du monde 2006, illustre joueur du Milan AC et de la Juventus sur le banc de cette dernière sont une véritable attraction. Nommé en lieu et place de Sarri un peu à la surprise générale, il devra être en capacité de relancer une Juventus extrêmement décevante dans le jeu et dans l’attitude la saison dernière malgré un 9ème titre d’affilé.

Les débuts du transfert phare de l’été en Italie : En effet, le Napoli a frappé très fort en recrutant pour près de 80 millions d’euros le jeune attaquant nigérian Victor Oshimen. Gattuso a su séduire l’ancien buteur de Lille et compte bien en faire l’élément clef de son effectif. Sa puissance et sa capacité à prendre la profondeur devrait être une vraie valeur ajoutée à une équipe qui a trop souffert ces dernières saisons de l’absence d’un numéro 9 fiable dans la durée.

Du spectacle s’il vous plait ! : Ces dernières saisons et malgré des résultats en coupe d’Europe souvent décevant, les clubs italiens ont offert aux tifosi un spectacle d’une bonne qualité en Serie A avec des équipes jouant le plus souvent vers l’avant. Les moyennes de buts marqués se sont envolées et même si cela est à mettre en perspective avec une baisse de qualité des joueurs défensifs il n’est pas déplaisant de trouver des rencontres enlevées de plus en plus régulièrement.

La petite histoire cocasse

Ces dernières semaines, les tractations sur la vente de Parma ont débouché sur l’achat pour 90% des parts du club par le magnat américain Kyle Krause qui a déboursé 65 millions d’euros pour ce faire. A la tête d’une holding familiale qui pèse près de 2,5 milliards de dollars annuel de bénéfices, ce dernier n’a pas manqué de se faire remarquer en déclarant lors de sa conférence de presse de présentation : « Pour Parma, je suis prêt à renoncer à être un tifoso de la Juventus. Je me sens italien, c’est un rêve pour moi que d’investir dans ce pays. Nous serons une famille élargie, je souhaite faire naître le nouveau Cannavaro. J’ai deux priorités, le maintien et la formation. »

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi