17ème journée : Le Milan AC s’échappe, le Juventus revient, l’Inter et l’AS Roma perdent du terrain

Par Christophe Mazzier publié le 12 Jan 2021

Cette 17ème journée nous a offert des moments très intéressants et riches d’enseignement. Tout d’abord, toutes les équipes de tête ont gagné, hormis l’Inter qui est allé faire match nul sur le terrain de l’AS Roma (2-2). La Juventus s’est défaite de Sassuolo (3-1), réduit à 10 en fin de première mi-temps. Le Milan AC s’est imposé face à une équipe du Torino (2-0), dans un match qui aurait pu être celui qui aurait lancé la saison des hommes Giampaolo, qui restaient sur 4 matchs sans défaite. L’Atalanta qui retrouve sa moyenne de 4 buts par match, a dominé une équipe de Benevento joueuse (4-1). La Lazio qui, grâce à son milieu de terrain « stellaire », Milinkovic, Lucas Leiva et Luis Alberto, s’impose sur le terrain d’une équipe de Parma en transition depuis le limogeage de Liverani (2-0). Le Napoli est difficilement venu à bout d’une surprenante équipe de l’Udinese (2-1) dont l’entre-jeu n’a rien à envier au plus grosse cylindrée (De Paul, Mandragora, Roberto Pereyra).

Les autres points à retenir de la journée sont la 3ème victoire du Genoa de la saison face à une équipe de Bologna, dont Mihajlovic a du mal à trouver la formule cette saison. La deuxième victoire consécutive de La Spezia qui est vraiment rentrée dans son championnat, et qui domine la Sampdoria (2-1). L’équipe du Verona qui se défait d’un Crotone mal en points (2-1). La Fiorentina qui gagne enfin, face à Cagliari (1-0). Si les jours de Di Francesco ne sont pas, encore, comptés à la tête du club sarde, suite à cette 4ème défaite consécutive, il doit redresser la barre, alors que se profile une confrontation face au leader milanais.

On a aimé

Un Illicic retrouvé : Papu va partir, Papu avec la réserve, Papu s’excuse… Certes Gasperini utilise la méthode Coué quand il assène à longueur de journée que la Papu-dépendance est finie, que son équipe n’a plus besoin de lui. Mais il est certain que le coach compte sur un joueur, qu’il lui permet des libéralités pendant un match, qu’il protège comme un tableau d’artiste, c’est bien Illicic. Et celui-ci lui rend bien la confiance qu’on lui accorde, tant encore une fois sa prestation a été lumineuse lors de la victoire de l’Atalanta face à Benevento.

Hakimi sur les pas de Maicon : Cette saison pour l’Inter n’est pas un long fleuve tranquille. Mais le marocain est l’une des satisfactions de ce début de saison et s’impose petit à petit comme étant l’un des meilleurs latéraux du moment. Avec ce merveilleux but, très important pour les nerazzurri, dans sa quête du scudetto, il rejoint le record de réalisation pour un défenseur d’un certain Maicon, avec 6 réalisations sur une saison. Et la saison n’est pas finie.

Le Milan AC qui continue sa marche en avant : On aurait pu s’attendre à la fameuse loi des séries. Le choc psychologique entrainé par l’interruption d’un cycle vertueux nous a interrogés sur le comportement de l’escouade milanaise. On aurait pu s’attendre à un effondrement et à l’enclenchement d’un cycle négatif… Mais les hommes de Pioli ont su relever la tête face au Torino, signant une victoire « nonchalante » comme l’attitude de son providentiel buteur, Rafael Leao.

Le moment de la journée

L’égalisation de Mancini dans les tout derniers instants du match qui opposait l’AS Roma à l’Inter permet aux Rossoneri d’avoir un coussin de sécurité de trois points. Sachant que l’Inter recevra le 18 Janvier 2021, dans un derby d’Italie sulfureux, une Juventus en forme qui reste sur trois victoires, ce point récupéré ou ces deux points perdus peuvent peser lourd.

Mis en lumière

Cette tête rageuse de Tiémoué Bakayoko à la 90ème du match entre le Napoli et l’Udinese permet aux Partenopei de garder le contact avec les équipes de tête. Les caractéristiques du français sont idoines à cette équipe du Napoli qui ressemble de plus en plus à son entraineur, laborieuse, courageuse, efficace. L’ancien joueur de Chelsea s’est imposé dans l’entre jeu napolitain, depuis son arrivée, alors que celui-ci était bien fourni et a toutes les grâces de Gattuso.

Christophe Mazzier



Lire aussi