16ème journée : la Juventus et Napoli neutralisés, Immobile expulsé, l’AS Roma s’oppose à un mur !

Par Christophe Malcangi publié le 13 Déc 2017
Crédits

Cette 16ème journée de Serie A pourrait être résumée par une simple vocable : regrets. Tandis que la Juventus et l’Inter ne sont pas parvenus à se départager à l’Allianz Stadium, les poursuivants n’ont surtout pas su tirer leurs épingles du jeu pour chatouiller la place du leader. Le Napoli décélère et n’a pas su venir à bout de la Fiorentina, très compétitive au San Paolo et dont le nombre de duels gagnés pouvait même lui permettre d’espérer mieux. L’AS Roma a buté sur un gardien de but des grands âges et des grands après-midi, on n’a pas non plus trouvé la Lazio qui fut totalement renversée par le Torino, auteur de la surprise principale avec en apothéose l’exclusion d’Immobile suite à la VAR. Exclusion discutée puisque quelques secondes auparavant, une main dans la surface involontaire n’avait pas été sifflée pour les Laziale. Pour une fois, c’est le Milan AC qui assure le coup avec sa victoire à l’arrachée contre Bologna, une belle prouesse pour Gattuso qui revient à l’élémentaire. Sassuolo s’en sort au finish devant Crotone tandis que Benevento est encore K.O !

Les résultats de la 16ème journée

Cagliari-Sampdoria 2-2
Juventus-Inter 0-0
Chievo-AS Roma 0-0
Napoli-Fiorentina 0-0
SPAL-Hellas 2-2
Udinese-Benevento 2-0
Sassuolo-Crotone 2-1
Milan AC-Bologna 2-1
Lazio-Torino 1-3
Genoa-Atalanta 1-2

Le match de la journée

Ô que cette confrontation entre la Juventus et l’Inter a su tenir ses promesses, tant au niveau de l’atmosphère générale qui régnait autour de l’Allianz Stadium, que dans le football proposé par les deux formations actuellement en tête de la Serie A. Si techniquement ce n’était pas fou, en terme de tactique et de combat, c’était très fort. Orchestrée par le pointilleux Luciano Spalletti, l’Inter a su déjouer avec courage les plans de Massimiliano Allegri, qui tout de même, avait du se passer de quelques cadres à l’occasion de l’événement. Sans franche réussite devant les buts, les bianconeri ont malgré tout buté sur la belle discipline des nerazzurri, physiquement oeuvrés pour le combat et en mesure d’obtenir des phases de possession bien huilées. Ce 0-0 permet de tirer des enseignements sur le niveau confirmé de l’actuel leader de Serie A, toujours meilleure défense à l’heure où nous nous exprimons et imbattue.

L’Italien de la journée

Peu loti au cours du dernier déplacement, où sa formation encaissait cinq buts dans la musette sans pouvoir rétorquer, Stefano Sorrentino a parfaitement remis les pendules à l’heure ce dimanche après-midi, à l’occasion de la réception difficile de l’AS Roma. Peu chanceuse dans les trente derniers mètres où elle a multiplié de franches opportunités, la Louve va devoir ses deux points perdus à l’incroyable prestation du portier de 38 ans, qui nous réalise un double exploit devant Gerson au cours du premier acte, avant d’enlever du pied droit et de manière tout à fait étonnante une tentative déviée de Schick. Une excellente prestation qui coûte très cher aux giallorossi

Le but de la journée

Un but d’une grande classe technique signée Matteo Politano, ce au cours de l’affiche importante qui opposait sa formation à Crotone. Le milieu de terrain Italien parvient à plier le match en se retournant dans le bon tempo, pour tromper enfin Cordaz avec Brio.

Les chiffres clés

0 : Comme le nombre de but inscrit par les quatre leaders du championnat. A chacun ses circonstances, en tout cas ça manquait de piment.

1 : Comma le premier triomphe de Sassuolo à domicile. Il était temps, simplement.

3 : Comme les 3 réalisations de Bonaventura en 2 parties, qui redevient le symbole d’un Milan qui a besoin de s’épanouir.

3 (toujours) : Comme les 3 importantes parades d’Handanovic, suffisantes pour maintenir l’Inter dans le coup. Il est le grand protagoniste de la soirée.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Gleison Bremer pourrait quitter la Juventus Turin à ce prix

Naples cible Jonathan David

Davide Calabria ouvre la porte à une prolongation de contrat

Antonio Conte formule ses exigences pour signer à Naples

Massimiliano Allegri dans le viseur d’un club italien

Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles