14ème journée : La Lombardie en feu, le Napoli et l’Inter pour confirmer l’embellie européenne, Montella et Mazzarri en danger

Par Cesco publié le 30 Nov 2019

C’est reparti pour la Serie A avec une 14ème journée qui reprend sur une note nostalgique, le derby lombard. 13 ans d’absence et voilà que l’Atalanta et Brescia se retrouvent enfin pour une affiche qui sent bon le football et la rivalité. Si la Dea n’a pas gagné depuis 4 matchs, les coéquipiers de Balotelli sont ancrés à la 20ème place. Les deux équipes auront faim pour rallier leurs objectifs. L’Europe pour l’une, le maintien pour l’autre.

Autre enjeu de cette journée, le sauvetage des postes d’entraineurs du Torino et de la Fiorentina. Deux clubs en désuétude constante malgré un effectif séduisant et de belles promesses sur le papier. Respectivement 10ème et 11ème, les deux équipes sont opposées au 17ème (Lecce) et le 18ème (Genoa). Avec 20 buts encaissés en 13 journées et seulement 4 victoires, les deux clubs suivent une trajectoire inquiétante, tandis qu’en dessous d’eux, le Milan AC de Pioli tentera d’enfin gagner face à Parma d’un Kulusevski en feu. Situation tendue en milieu de tableau donc.

Enfin, en tête, la Juventus défiera Sassuolo privée de Berardi. Les Bianconeri continuent leur folle marche en avant, eux qui sont toujours invaincus cette saison toute compétitions confondues (seul club du top 5 européen dans ce cas). Il faudra au moins ça pour contenir les envies de scudetto d’une Inter qui marche sur l’eau également sur ce début de saison avec sa paire d’attaquants Lukaku-Martinez (22 buts à eux deux TCC, record du club) et qui affrontera la SPAL à San Siro après deux déplacements consécutifs.

On veut voir

Les clubs romains confirmer : Enfin vainqueurs en Europe, les clubs romains confirment leur embellie récemment aperçue en championnat. La Lazio (3ème) et l’AS Roma (5ème) affronteront logiquement deux adversaires à leur portée, l’Udinese et l’Hellas. Attention cependant, après avoir surpris la Fiorentina et tenu la dragée haute à l’Inter ou à la Juventus, les Gialloblu, deuxième défense du championnat avec 11 buts encaissés aimeraient bien contrecarrer les plans de la Louve.

Le Napoli se réveiller un peu : De Laurentiis se serait adressé aux joueurs pour la première fois depuis la fameuse mise au vert. Séduisants contre Liverpool malgré quelques carences encore visibles, le Napoli doit prendre des points contre Bologna sous peine d’être vraiment trop distancé dans la course à la C1. Déjà à 7 points et avec un total de 4 nuls et 1 défaite sur les 5 derniers matchs, il serait temps de se réveiller.

La Sampdoria pointer le bout de son nez : En danger depuis le début de la saison, la Sampdoria armée de Ranieri tente de se sauver coute que coute. Sur une dynamique plutôt positive avec 2 victoires et 2 nuls sur ses 4 dernières sorties et une victoire salutaire contre l’Udinese la semaine dernière, la Samp a pris 2 points d’avance sur le premier relégable qui n’est autre que son rival du Genoa. Loin d’être suffisant pour commencer à souffler, mais quand même rassurant. Pendant ce temps, on attend le but de Quagliarella, muet depuis septembre et une défaite 4-1 sur le terrain de Sassuolo.

La petite histoire cocasse

Le dernier derby lombard date de 2006. 13 ans en arrière, c’est le temps qu’il faut remonter pour retrouver trace de Brescia et l’Atalanta dans la même division. Quand l’une était en A l’autre étant en B. Cette fois de retour dans l’élite, ce derby est l’occasion de se remémorer le 2-0 de la Dea lors du dernier affrontement. C’était en Serie B avec des buts de Loria et Zampagna lors de la 38ème journée. Un derby qui clôturait un exercice qui voyait la Dea, championne de la deuxième division italienne devant Catania.

 

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi