14 Mai 2000, le jour où le Scudetto est tombé du ciel

Par Gilbert Simonutti publié le 16 Mai 2020

Il y a 20 ans jour pour jour, la Lazio remporta le deuxième scudetto de son histoire au terme d’un après-midi rocambolesque. Retour sur les moments cruciaux du duel final entre les Biancocelesti et la Juventus.

14h50 : La Juve compte deux points d’avance

L’Italie se retrouve sous un soleil resplendissant sur la quasi totalité de son territoire pour ce duel final à distance entre la Juventus et Lazio. Seuls quelques nuages s’amoncellent au-dessus de l’Ombrie et plus particulièrement de sa capitale Perugia où la Juve espère fêter dans 2 heures un nouveau titre. Les hommes de Carlo Ancelotti comptent 71 points au classement, deux unités de plus que la Lazio de Sven-Goran Eriksson qui a réussi une belle remontée depuis fin mars. La dernière semaine de la saison a été difficile suite aux violentes polémiques post Juve-Parma où les Bianconeri se sont imposés 1-0 avec deux erreurs d’arbitrage potentielles contre les Parmesans. La donne est simple. La Lazio doit battre la Reggina au Stadio Olimpico et espérer un faux pas de la Juve à Perugia.

15h01 : Gaucci veut battre la Juve à tout prix

Pour éviter toutes nouvelles polémiques, les deux rencontres débutent exactement au même moment. La Lazio reçoit une Reggina les doigts de pieds en éventails, la Juve, avec beaucoup de doutes, se déplace au Renato Curi de Perugia contre une équipe également saine et sauve mais avec un président sulfureux, en la personne de Luciano Gaucci. Ce dernier, Romain, a ordonné à ses joueurs de jouer le match de leur vie contre les Bianconeri. Pour assurer ses arrières, la Lega Calcio envoie le meilleur arbitre du monde, Pierluigi Collina pour cette rencontre délicate. Les hostilités peuvent commencer.

15h35 : La Lazio sur du velours

La Lazio ouvre le score après 33 minutes d’une rencontre à sens unique sur un penalty transformé par Simone Inzaghi. Trois minutes plus tard, un nouveau penalty, cette fois transformé par Veron, permet à la Lazio de mener 2-0. A Rome, le match est plié. Tout va se jouer à Perugia. Une pluie insistante tombe sur l’Ombrie depuis plusieurs minutes mais sans déranger plus que ça les 22 acteurs. Le score est toujours bloqué sur le 0-0 et au classement les deux équipes sont à égalité parfaite.

16h01 : Déluge à Perugia

Un véritable déluge s’abat sur Perugia depuis quelques minutes alors que les équipes sont dans les vestiaires pour la mi-temps (0-0). La pluie est tellement forte que personne n’arrive à mettre un pied sur le terrain. Collina suspend la rencontre. A Rome, le match ne reprend pas également. Au vu des conditions du terrain à Perugia, la Lega ordonne la reprise du match à Rome à 16h17. Simeone met fin très vite aux débats et le match continue sur un faux rythme jusqu’à la fin (3-0).

16h30 : Collina supervise le terrain

La situation est compliquée à Perugia. Collina sort superviser l’état du terrain maintenant que la pluie est moins intense, en essayant de faire rebondir le ballon à plusieurs endroits de la pelouse. Ce dernier ne rebondit quasiment nul part. Reprendre s’annonce difficile. Les pressions sont cependant énormes. La Lega et la préfecture craignent que les tifosi de la Lazio ne se déplacent jusqu’à Perugia pour créer des incidents, Gaucci intervient également en affirmant que si le match ne reprend pas, son équipe ne reviendra pas le jouer une deuxième fois.

17h11 : Collina décide de reprendre

Pressé de toute part, Collina décide finalement de faire reprendre la rencontre après 71 minutes d’interruption. Les joueurs de la Juve ne souhaitaient pas reprendre vu les conditions du terrain alors que ceux de Perugia, Materazzi (tifoso laziale) en tête, voulaient absolument finir le match. Le ballon ne rebondit quasiment pas, les 22 acteurs s’attendent à jouer à une sorte de water-polo sur herbe.

17h17 : Calori ouvre le score

N’ayant rien à perdre, les hommes de Mazzone jouent libérés alors que les Bianconeri sont tétanisés. A la 4ème minute de la seconde période, coup franc excentré pour Perugia. Le ballon mis dans la surface est mal dégagé par Antonio Conte, celui-ci fini sur le pied droit d’Alessandro Calori qui d’une frappe sèche trompe Van Der Sar. 1-0 pour les Grifoni et la Lazio qui passe en tête. La nouvelle, via la radio, arrive très vite à Rome où les tifosi sont maintenant quasiment tous sur la pelouse de l’Olimpico.

18h04 : Lazio Campione d’Italia

Les tifosi et les joueurs de la Lazio sont tous sur la pelouse du stadio Olimpico et suivent désormais le match de Perugia grâce aux haut-parleurs du stade qui passent l’émission Tutto il calcio minuto per minuto. A 18h04, la voix d’Enrico Cucchi annonce que la Lazio est championne d’Italie pour la deuxième fois de son histoire. La fête dans la capitale peut commencer. A Perugia, malgré une dernière occasion en or ratée par Pippo Inzaghi, la Juventus ne parvient pas à redresser la barre. Au coup de sifflet final, les Bianconeri sont KO debout. Le titre leur tendait les bras et il s’est échappée de la façon la plus inattendue possible en ce 14 mai qui restera à jamais dans les annales du Calcio.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi