11ème journée : Jour de Derby à Turin, épreuve d’Ancelotti-fils à Rome. L’Inter en veut six de suite !

Par Christophe Malcangi publié le 02 Nov 2019

C’est la « Fièvre du samedi », titrait la Gazzetta dello sport ce matin en introduction d’une excitante 11ème journée de Serie A. Journée primordiale qui débute par un As Roma-Napoli dont l’enjeu est certainement la course commune pour la Champions League. Les partenopei ont perdu du terrain sur les deux « chevaux de tête » et seront conduits ce jour par Davide Ancelotti, le fiston remplace le papa sujet à une suspension polémique.

Ce même samedi est celui du Derby de Turin, choc important pour le coach Walter Mazzarri qui doit retrouver des certitudes à la suite de la lourde débâcle à Rome et des questions posées sur l’irrégularité de son collectif. On ne saurait assurer que son destin est en jeu mais l’entraîneur granata aurait clairement des points à gagner auprès de l’opinion en cas de résultat positif face à la Juventus. Maurizio Sarri a déclaré en demander plus à ses joueurs qui voient toujours l’ombre de l’Inter hanter leurs esprits !

Face à Bologna enfin les nerazzurri se préparent sérieusement pour essayer d’obtenir leur sixième victoire consécutive en déplacement. Le duo Lukaku-Lautaro est aussi en train de vivre une période fantastique avec 10 des 12 derniers buts inscrits par l’Inter à leur effigie… Attention, Bologna réalise un début de saison jusqu’alors humble mais sérieux, la Lazio a déjà chuté face aux rossoblú et la Juventus n’était pas non plus loin de flancher.

(Dimanche) On veut voir

L’Atalanta et Cagliari vont se disputer dimanche des places européennes, un constat sans démérite pour chacune des formations qui changent nettement la donne en Serie A. Les bergameschi doivent toujours se passer de Duvan Zapata, mais aussi de De Roon suspendu.

On surveillera attentivement la confrontation entre le Milan AC et la Lazio en clôture du week-end. Plus le choix pour les hommes de Pioli qui ont perdu beaucoup trop de terrain et ne peuvent plus du tout se permettre de vendanger. Mais face à l’efficience des coéquipiers de Ciro Immobile il y aura clairement fort à faire. Suso s’est par ailleurs exprimé sur des « sifflets mérités » et une volonté collective de se faire pardonner devant les supporters.

Du côté de la Fiorentina, on continue à se passer de Franck Ribery et c’est le jeune Vlahovic qui bénéficierait des faveurs de Montella en depens de K-P Boateng. La Viola peut par la même occasion retrouver ce week-end le peloton européen en cas de succès à l’Artemio Franchi face à Parma.

Surprises pour Sassuolo puisque De Zerbi devrait privilégier l’alternance de ses joueurs à Lecce, exit Boga et Defrel. L’Udinese débute une nouvelle période compliquée apres l’exonération de Tudor, en attendant Luca Gotti devra mener ses hommes à Marassi face au Genoa.

Un dernier mot sur le lundi soir qui sera synonyme de choc pour le maintien, la Spal et la Sampdoria flanchent complètement et doivent relever la barque rapidement.

La petite histoire cocasse

C’est une histoire d’héritage et une opportunite précieuse qui se présente pour Davide Ancelotti. Le Papa est actuellement suspendu malgré un recours en appel, le retournement de situation est peu probable et on peut s’attendre à voir la relève en action sur le banc du Stadio Olimpico à Rome. D’ailleurs et contrairement aux idées reçues, Davide Ancelotti ne partage pas toutes les idées footballistiques de son Papa, c’est quoi qu’il en soit avec fierté que les deux hommes se délègueront la confiance de sang.

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Lire aussi