Tonelli, enfin !

Koulibaly et Ghoulam retenus en sélection pour la CAN, Chiriches blessé et Albiol suspendu il ne reste plus que 2 options à Sarri pour sa défense centrale qu'il va aligner contre la Samp' ce samedi 7 janvier: Maksimovic et Tonelli.

Par Rémi Falvo publié le 07 Jan 2017

tonelli

Titulaire sur le banc de touche

Autant Maksimovic n’est pas inconnu aux yeux des tifosi, et a d’ailleurs beaucoup déçu pour le moment, autant Tonelli n’a pas encore eu l’honneur de pouvoir décevoir le public napolitain. Arrivé d’Empoli cet été, Lorenzo Tonelli a été recruté par le SSC Napoli à l’aube de ses 26 ans, et avec l’espoir de faire son trou dans l’effectif azzurro. Seulement, il n’a à ce jour pas une minute de Serie A dans les jambes sous ses nouvelles couleurs. Une situation loin d’être facile à encaisser. Surtout que Sarri a eu plus d’une fois l’occasion de tester son défenseur en cette première partie de saison, mais il n’a jamais fait plus pour lui que de le mettre sur la feuille de match. On l’y trouve d’ailleurs quasi-systématiquement. Toute personne ayant joué au football sait à quel point c’est frustrant de s’echauffer en regardant ses coéquipiers jouer d’un oeil, et en regardant le temps s’écouler jusqu’à la 90ème minute de l’autre. Mais Sarri n’est pas psychologue, et ce samedi sera l’occasion pour le stoppeur de prouver que 18 fois cette saison, son entraineur s’est trompé en le laissant sur le banc.

« The Wall » au pied du mur

Du coté de l’Empoli, Tonelli a plutot laissé un bon souvenir. Les tifosi le surnommaient même « the wall », comme Koulibaly au Napoli aujourd’hui. Il n’est pas réputé pour sa finesse, mais plus pour sa grinta et sa solidité. Qualités qui ont souvent fait défaut à la charnière napolitaine de la première partie de saison. C’est là que, peut-être, Sarri a pêché par orgueil et s’est entêté à aligner Chiriches, là où le roc Tonelli aurait pu tirer son épingle du jeu. Une défense qui doute, comme ça a pu être le cas cette saison, a parfois simplement besoin de 2 ou 3 bonnes interventions d’affilée, de duels en 1 contre 1 remportés, pour retrouver une véritable sérénité et une confiance collective. Contre la Sampdoria, Tonelli n’a pas le droit de laisser passer son opportunité. Sans forcément marquer, se contenter d’un vrai bon match solide de stoppeur pourrait faire revoir à Sarri l’ordre de sa hiérarchie de défenseurs centraux, qui n’a aucune raison de ne pas évoluer au cours de l’année.

Rémi Falvo

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.