Les « remontada » concédées par les clubs italiens

«Remontada», ce mot est dans toutes les têtes depuis la déroute du PSG en 8ème de finale de la Champions League. Il résonne encore plus fort dans les esprits juventini avant le déplacement au Camp Nou ce mercredi 19 avril. Les clubs italiens sont les plus enclins à résister à ce genre de remontées spectaculaires, et pourtant quelques exemples à ne pas suivre sont à noter. Tour d'horizon de ces Remontadas qu'ont subi les clubs italiens en Champions League.

Par Anthony Berbon publié le 19 Avr 2017

SIX DECENNIES AVANT LA BBC

1958-1959 (tour préliminaire) : Juventus-Wiener Sport-Club (3-1/0-7)
1960-1961 (tour préliminaire) : Juventus-CDNA Sofia (2-0/1-4)

Premier retournement de situation malheureux pour un club italien, et c’est une Juventus pourtant composée d’illustres protagonistes tels que Boniperti ou Sivori, qui ouvre le bal. En effet, après avoir remporté le match aller de ce tour préliminaire sur le score de 3 buts à 1, la Juventus s’incline très lourdement 7-0 en terres autrichiennes. Deux ans plus tard, même victime, même stade de la compétition, mais cette fois contre le CDNA Sofia(finalement renommé CSKA Sofia) et sur un score légèrement plus clément de 4-1.

LE MILAN AC, MALHEUREUX PREMIER RÔLE

2003-2004 (quarts de finale) : Milan AC-Deportivo la Corogne(4-1/0-4)

C’est un Milan AC tenant du titre et sûre de sa force après une belle victoire 4-1 contre le Deportivo la Corogne à San Siro, qui se présente à l’Estadio Municipal de Riazor. L’impensable se produit, Les Rossoneri s’inclinent 4-0, et quittent la compétition. Une véritable claque lorsque l’on se remémore les noms qui composaient cette équipe.

2004-2005 (finale) : Milan AC-Liverpool (3-3)

Certes ce n’est pas une double confrontation, mais c’est l’exemple le plus probant lorsqu’il s’agit de rappeler à quel point tout va vite en football, que la logique passe parfois en second plan, quelques soit les stars et les équipes présentes sur le terrain, et surtout quelque soit l’avance au tableau d’affichage, rien n’est écrit.

2011-2012 (huitièmes de finale) : Milan AC-Arsenal(4-0/0-3)

Le Milan AC était pourtant prévenu, de par ses expériences passées, ils sont quand même passés complètement à coté durant une mi-temps lors de ce match retour contre les Gunners et concèdent 3 buts en moins de 45 minutes. Au final, le Milan se qualifie pour le tour suivant grâce à son succès lors du match aller(4-0), mais la manière laisse à désirer, le cœur des tifosi a été mis à rude épreuve, et ce n’est pas le fameux Tiziano Crudeli qui dira le contraire, «che sofferenza!»*

2012-2013 (huitièmes de finale): Milan AC-FC Barcelone(2-0/0-4)

La dernière «remontada» en date, hasard du destin, opposait le Milan AC au FC Barcelone.
Peut être la plus prévisible de toutes, le succès au match aller avait surpris tout le monde, le grand Milan AC n’était déjà plus vraiment de la partie, mais avait sorti une de ses fameuses partitions européennes, avec ses armes. Malheureusement ils craqueront au retour, un poteau de Niang et quatre buts plus tard, Milan est éliminé.

* »quelle souffrance »

Le Napoli loupe son rendez-vous avec l’exploit

2011-2012 (huitièmes de finale) : Napoli-Chelsea (3-1/1-4)

Le Napoli de Lavezzi, Cavani et Hamsik réalise un match plein lors du match aller au San Paolo et l’emporte 3-1 contre Chelsea grâce à un doublé de l’Argentin. Désillusion lors du match retour à Stamford Bridge, alors que Lampard offre la prolongation aux Anglais, Ivanovic scellera le destin des Napolitains en prolongations pour une victoire finale sur le score de 4-1, cruelle remontée…

L’EXEMPLE À SUIVRE EST INTERISTE

Finissons par une note positive, car une équipe italienne possédant des qualités en commun avec la Juventus actuelle, s’est déjà qualifiée après avoir inscrit trois buts à l’aller, contre ce même FC Barcelone, l’Inter de Mourinho. Rendez-vous mercredi soir, en espérant pour le football italien que cet article restera vierge de toute mise à jour…

Anthony Berbon



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.